Démission à l’UFDG : l’ancien maire de Labé (2000-2005) quitte le parti d’Elhadj Cellou Dalein Diallo

17 juillet 2014 à 19 07 48 07487
Elhadj Ibrahima Sampiring Diallo

Elhadj Ibrahima Sampiring Diallo

C’est par une lettre privée envoyée au président de l’UFDG le 23 juin dernier que l’ancien maire de Labé, Elhadj Ibrahima Sampiring Diallo, a annoncé son départ du principal parti de l’opposition guinéenne. Beau frère de Cellou Dalein Diallo, l’ancien maire de Labé a invoqué de nombreuses incompréhensions « qui ont marqué et qui continuent de marquer » ses relations avec Elhadj Cellou Dalein Diallo.

Selon nos informations, cette démission de l’ancien maire de Labé (de 2000 à 2005) de l’UFDG était jusque-là gardée secrète. « C’est ce matin que le député uninominal de l’UFDG à Labé a officialisé cette démission sur les antennes de JPP FM », apprend-on de nos contacts de Labé.

Guineematin.com vous propose, en toute exclusivité, l’intégralité de cette lettre de l’ancien maire de Labé, Elhadj Ibrahima Sampiring Diallo, à Elhadj Cellou Dalein Diallo

Elhadj Ibrahima Sampiring DIALLO LABE
A Monsieur le Président de l’UFDG et cher beau,

« En raison des nombreuses incompréhensions qui ont marqué et qui continuent de marquer nos relations personnelles aux plans politique et social, il m’apparaît utile de porter à votre connaissance que j’ai décidé, à compter de ce jour, de mettre fin à mon engagement politique sous la bannière de l’UFDG.

Toutefois, je puis vous assurer de ma volonté ferme et résolue d’apporter ma petite contribution au combat général pour l’avènement d’une société guinéenne véritablement démocratique, unie et solidaire.

Je tiens aussi à préciser que mon option réfléchie n’affectera aucunement mes rapports personnels avec la belle famille de Dalein.

Veuillez agréer, Monsieur le Président et cher frère, mes salutations cordiales.
Elhadj Ibrahima Sampiring DIALLO
Depuis Labé »

Lire

INRAP : le ministre Kouroumah annonce les résultats des examens demain malgré les fraudes

17 juillet 2014 à 16 04 28 07287
Dr. Ibrahima Kouroumah

Dr. Ibrahima Kouroumah, ministre de l’Enseignement Prés-universitaire et de l’Alphabétisation

C’est à l’occasion d’une conférence animée à l’Institut National de la Recherche et d’Action Pédagogique (INRAP) que le ministre de l’Enseignement Près-universitaire et de l’Alphabétisation a réitéré son intension de publier les résultats des examens nationaux demain, vendredi 18 juillet 2014, malgré les protestations de nombreux enseignants-correcteurs qui souhaitaient la rigueur à l’empressement…

Lire

Faillite du système éducatif : après la fuite des sujets, la fraude se poursuit dans certains centres de correction

17 juillet 2014 à 13 01 43 07437

ministre enseignementDe plus en plus, les langues se délient dans le secteur de l’enseignement pour dénoncer les pratiques du Département, notamment la gestion des examens nationaux dont la légèreté n’est plus à démontrer. Ci-dessous, des enseignants ont expliqué à Guineematin.com donné des exemples de fraudes qui se poursuivent dans les centres de correction et les nombreux risques liés à la précipitation du ministre Ibrahima Kouroumah de donner ‘’coûte que coûte’’ les résultats le 18 juillet, sans se soucier de leur crédibilité…

Lire

56ème anniversaire de l’indépendance nationale : Bantama Sow et Mohamed Traoré lancent le bitumage de Mamou

17 juillet 2014 à 12 12 12 07127

imageSelon le correspondant local de Guineematin.com à Mamou, le ministre des Guinéens de l’étranger et son homologue des Travaux publics ont lancé, ce jeudi 17 juillet 2014, les travaux de bitumage de la voirie urbaine de Mamou. Sanoussy Bantama Sow (ministre des Guinéens de l’étranger et président de la commission d’organisation des festivités à Mamou) et Mohamed Traoré (ministre des Travaux publics) étaient accompagnés, à cette occasion, des autorités régionales, préfectorales et communales de Mamou.

Lire

Manifestation à Ratoma : le manque d’électricité perturbe la circulation

17 juillet 2014 à 9 09 56 07567

La route de Taouyah est actuellement barricadé devant le commissariat de la police de Ratoma, a constaté Guineematin.com par des manifestants qui réclament la fourniture d’électricité. Depuis plusieurs semaines, plusieurs quartiers de la capitale, dont Kipé et Taouyah, sont privés d’électricité.

Lire

Les présidents ivoirien, nigérien et thadien reçoivent François Hollande, Alpha Condé, lui, reçoit Blaise Compaoré

17 juillet 2014 à 5 05 44 07447

Hollande en CILe président français commence une tournée de trois jours ce jeudi sur le continent africain. Cote d’Ivoire, Niger et Tchad : trois destinations pour parler économie et surtout sécurité au Sahel. Il sera notamment question de l’installation du nouveau dispositif militaire Barkhane, à Ndjamena, qui fusionnera les opérations Serval et Epervier.

Le déplacement de François Hollande dans ces trois pays d’Afrique de l’Ouest sera dominé par les questions sécuritaires et de la lutte contre le terrorisme. François Hollande se rendra au Niger et au Tchad, deux de ses alliés dans ce domaine. A Niamey, il visitera la base des drones français. Ce détachement «air» de l’armée, est appelé à se renforcer dans les mois à venir, le renseignement étant plus que jamais indispensable dans la zone.

Niamey fera partie intégrante du nouveau dispositif Barkhane dont le nom a été dévoilé ce week-end et qui sera basé au Tchad, à Ndjamena, où le nouveau QG militaire français orchestrera les différentes opérations de la région. François Hollande s’y rendra samedi pour s’entretenir avec le président Déby.

Gagner de nouveaux marchés en Côte d’Ivoire

Mais avant le Sahel, le chef de l’Etat fera une étape à Abidjan ce jeudi. Il sera accompagné d’une importante délégation de chefs d’entreprises. Il participera à un forum sur la ville durable après avoir fait une sortie en bateau sur la lagune d’Abidjan.

L’économie sera au coeur de cette journée ivoirienne qui s’annonce très dense. « Nous dirons aux entrepreneurs français qu’ils peuvent revenir poser leur valise chez nous », résume le patron du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire. C’est manifestement bien l’objectif de Paris : profiter du redécollage de l’économie ivorienne pour gagner de nouveaux marchés.

rfi.fr

Nb : le titre est de Guineematin.com

Lire

Tolérance nulle, fraude encouragée ? Témoignages édifiants des correcteurs et des candidats sur la faille du système

17 juillet 2014 à 5 05 19 07197

ministre enseignementLe slogan ‘’ tolérance zéro’’ dans le système éducatif guinéen est devenu vide de sens. En évoquant ‘’la tolérance zéro’’, on pense plutôt à une rigueur nulle, tellement que la fraude a eu l’air d’avoir été autorisée pour ne pas écrire encouragée… La nouvelle qui consiste à utiliser les ‘’ cahiers-réponses’’ n’a pas, n’ont plus, produit le résultat escompté, malgré la saignée financière qui a dû précéder l’opération d’offrir aux candidats ces cahiers-réponses. La correction des copies, elle, est tout simplement une corvée, selon des correcteurs qui ont confié leurs sentiments à Guineematin.com. Retour sur les examens les plus bâclés de la Guinée : une honte nationale et de graves risques sur la crédibilité de notre système éducatif national ! 

Lire