Fin du baccalauréat: les candidats satisfaits au centre de Kipé où il n’y a eu aucun cas de fraude

11 juillet 2017 à 18 h 37 min

Lancé le vendredi dernier, 7 juillet, le baccalauréat unique session 2017 a pris fin ce mardi 11 juillet par une note de satisfaction de la part des candidats. Interrogés par un reporter de Guinéematin, les élèves et les responsables du centre lycée Kipé ont affirmé qu’aucune fausse n’a été constatée durant les quatre jours d’évaluation.

Lire

Fin du baccalauréat à Matam : « ils étaient très sévères à la surveillance », se plaint un candidat

11 juillet 2017 à 18 h 13 min

Le baccalauréat de la session 2017 s’est achevé ce mardi 11 juillet 2017 sur toute l’étendue du territoire national. Pendant quatre jours les dizains de milliers de candidats ont été évalués avec en toile de fond le slogan Tolérance Zéro vers l’excellence. Dans la commune de Matam, élèves et encadreurs se sont félicités du déroulement de l’évaluation, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Baccalauréat unique : une candidate de 19 ans accouche à Kankan

11 juillet 2017 à 17 h 03 min

Kadiatou Fofana, jeune maman et candidate au bac

Une candidate au baccalauréat unique, originaire du lycée Morifindjan Diabaté et inscrite au centre Kabada 1, dans la commune urbaine de Kankan, a accouché d’une fille à l’hôpital régional de Kankan à la fin de la 3ème journée de cet examen, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Lire

Des cas de fraude signalés au centre Tombo 1 : voici les explications du président du centre

11 juillet 2017 à 16 h 40 min

Après la révolte des candidats contre les surveillants, hier, lundi 10 juin 2017, un reporter de Guineematin.com s’est rendu ce mardi au centre Tombo 1 pour chercher à mieux comprendre ce qui s’est passé. Selon nos informations, c’est pendant l’épreuve de Mathématiques (coefficient 4) que les candidats auraient proféré des injures à l’endroit des surveillants qui auraient décidé « d’interdire l’entrée des corrigés des sujets » comme cela se faisait auparavant.

Lire

Rejeté par sa famille et les citoyens de Dalaba : le corps de Boubacar Bah « Layly » sera enterré à Mamou (Procureur)

11 juillet 2017 à 14 h 24 min

Rejeté à la fois par sa famille, les autorités communales et les jeunes de Dalaba, Boubacar Bah, alias Layly, décédé Dimanche dernier aux environs de 15 heures à l’hôpital régional de Mamou, sera enfin enterré dans la ville carrefour. L’information a été donnée ce Mardi 11 Juillet 2017 par monsieur Sidiki Camara, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou, sans préciser l’heure de l’inhumation, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture de Mamou.

Lire

Obsèques de Pascal Tolno : les témoignages de Dr. Tidiane Souaré, Cellou Dalein, Yéro Baldé et le fils aîné du défunt

11 juillet 2017 à 13 h 45 min

Le professeur Charles Pascal Tolno, écrivain et homme politique, décédé le 2 juillet dernier dans un hôpital parisien, a été inhumé hier, lundi 10 juillet 2017, au cimetière de Cameroun. Mais, avant, parents, amis et proches collaborateurs lui ont rendu un dernier hommage au Palais du peuple, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Décès de Layly à Mamou : autorités communales et jeunes de Dalaba s’opposent au rapatriement du corps

11 juillet 2017 à 8 h 37 min

Au cours d’un meeting présidé hier, lundi, 10 juillet 2017, par le gouverneur de Mamou, Amadou Oury Lémy DIALLO dans la grande salle du centre d’exposition des produits artisanaux de Dalaba, le Président de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine, Elhadj Habib Barry et le porte-parole des jeunes, Thierno Djoula ont officiellement exprimé leur souhait de voir le jeune Boubacar Bah dit Lalyly, présumé assassin de Yayé Bobo, enterré dans la ville carrefour sous les auspices du procureur de la République, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Mauvais état du Palais de Justice de Dubréka : les audiences transférées dans un bâtiment privé

11 juillet 2017 à 8 h 27 min

Les audiences publiques et contradictoires de la Justice de Paix de Dubréka se tiennent dans un bâtiment privé, parce que tout simplement les travaux de rénovation du Palais de Justice entamés il y a 7 ans sous le règne du Capitaine Moussa Dadis Camara ont été interrompus depuis belle lurette pour des raisons non encore élucidées, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire