Feue Madame Mariama Bah, paix à son âme

Madame Mariama Bah, âgée de 31 ans, originaire de la sous-préfecture de Maci, préfecture de Pita, aurait reçu une balle perdue devant la concession familiale à Hamdallaye 1, dans la soirée du mercredi dernier, 14 mars 2018. Hospitalisée à l’hôpital national Ignace Deen, madame Bah a perdu sa vie dans la matinée de ce vendredi, a appris un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu dans la famille mortuaire.

C’était la tristesse et la consternation dans la famille de madame Mariama Bah, ce vendredi. Sortie vendre des brochettes devant sa concession à Hamdallaye 1, comme elle en avait l’habitude, une balle perdue viendra percer le dos pour se loger dans le ventre de la pauvre dame, alors qu’elle finissait de servir un client.

Selon Mamadou Diouma Diallo, demi-frère de la défunte, dès après ce malheureux incident, madame Bah a d’abord été transportée à l’hôpital Jean Paul II, puis à la clinique sino-guinéenne de Kipé, avant d’être référée à l’hôpital Ignace Deeen.

« C’est avant-hier, vers 19 heures, que ma sœur a reçu une balle au dos. Elle vendait des brochettes devant la cour. Il y a un petit garçon qui est venu acheter. Quand il a fini d’acheter, ma sœur a dit de se laver les mains. C’est quand elle s’est courbée que la balle est venue transpercer son dos. Immédiatement, elle a dit ‘’quelque chose m’a piqué sur le dos’’. Quand elle a touché, elle a compris que c’était du sang. Quelques minutes après, elle est tombée. Ensuite, nous l’avons transportée à l’hôpital Jean Paul II. Après la radio, le médecin a dit que la balle est logée dans la vessie ; mais, il a dit que ce n’était pas grave. Ainsi, il a dit que ce n’était pas nécessaire de l’opérer et qu’il allait lui donner des médicaments pour voir si la balle allait sortir d’elle-même. Mais, quelques temps après, les médecins ont dit de l’envoyer à l’hôpital Sino-guinéen pour une autre radio. Ce que nous avons fait. Mais, là-bas aussi, ils nous ont dit de l’amener à Ignace Deen. Mais, ceux-ci ont dit d’attendre jusqu’aujourd’hui pour l’opérer. Malheureusement, elle est décédée, la balle au ventre », a notamment expliqué son frère.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin