Comme annoncé dans un de nos articles précédents, Aboubacar Soumah, 2ème secrétaire général adjoint du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, vient d’être exclu de l’organisation avec trois autres de ses proches. Peu après la publication de la décision signée des secrétaires généraux du SLECG et de l’USTG, Guineematin.com a joint au téléphone le syndicaliste Aboubacar Soumah.

Le leader de la dernière grève des enseignants a d’abord indiqué qu’il n’a pas encore vu la décision et qu’il l’a apprise de façon informelle. Mais il estime que les deux signataires de l’acte n’ont aucun pouvoir de l’exclure. « Ils sont élus comme moi par un congrès, est-ce qu’ils ont cette capacité de m’exclure et de l’USTG et du SLECG ? Ils ne l’ont pas. Ça c’est de déclarations qu’ils font à mon absence, mais face à face ils n’osent pas me le dire. Ce n’est pas eux qui m’ont mis dans le syndicat, c’est le congrès qui m’a élu », a déclaré Aboubacar Soumah, qui ne reconnait pas donc la décision.

Il a laissé entendre qu’il était en route même pour le siège du SLECG, un local qui lui est désormais interdit et dont l’accès pourrait lui créer des ennuis judiciaires.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Guineematin