commandant Harouna Traoré, chef de la Douane malienne basée à Kourémalé

Après les affrontements survenus le dimanche, 06 mai 2018 à la frontière guinéo-malienne, le correspondant de Guineematin.com à Siguiri est allé à la rencontre de certaines autorités maliennes pour recueillir leurs avis par rapport à ces affrontements. Ces responsables maliens ont regretté et déploré les violences qui ont fait 63 blessés côté guinéen et d’importants dégâts matériels, accusant des loubards d’être à l’origine à de cette situation.

Tout comme les autorités guinéennes, M’maby Keita, maire de la commune rurale de Bènkady qui gère le district de Kourémalé côté malien, déplore profondément les affrontements qui ont opposé des guinéens et des maliens, dimanche à Kourémalé. Pour lui, ces violences sans précédent à la frontière guinéo-malienne, sont du fait de loubards.

M’maby Keita, maire de la commune rurale de Bènkady

« D’abord, je regrette ce qui s’est passé, le problème a commencé alors j’étais ici à Kouremalé sur le côté guinéen, j’étais à la Douane guinéenne et je fus protégé par les militaires guinéens. J’avoue que c’était des loubards, des voleurs, quand je suis sorti pour voir, je n’ai vu que des loubards, je connais les citoyens des communautés, ce ne sont pas eux qui se sont affrontés, ce ne sont que des bandits », a dit le maire malien.

Après le retour du calme à Kourémalé, la frontière qui avait été bloquée a été rouverte. Et selon le commandant Harouna Traoré, chef de la Douane malienne basée à Kourémalé, tout est mis en œuvre pour éviter désormais une telle situation à l’avenir : « Toutes les dispositions sécuritaires sont prises du côté guinéen comme du côté malien, et je vous avoue que cela ne se répétera plus.

C’était un problème communautaire, pas militaire, entre nous les militaires tout va bien, on se tirera jamais, il y a une très bonne atmosphère entre nous. La frontière de Kourémalé fait partie des meilleures frontières du monde, mais les mauvais esprits se sont infiltrés », a dit l’officier de la Douane malienne.

A rappeler qu’au lendemain de ces affrontements, une délégation guinéenne conduite par le préfet de Siguiri et une autre malienne conduite par le gouverneur de Koulikoro se sont retrouvées à Kourémalé pour apaiser les tensions et sensibiliser les citoyens à la paix et à l’unité.

Le ministre guinéen de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le Général Bouréma Condé, s’est également rendu dans la localité. Il a rencontré ce mardi, 08 mai 2018 les deux communautés (guinéenne et malienne) riveraines de la frontière, pour les sensibiliser à maintenir les liens d’amitié et de fraternité qui ont toujours existé entre la Guinée et le Mali.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin