Au mois de mars dernier, le gouverneur de Conakry, le Général Mathurin Bangoura avait annoncé la réouverture des plages de Conakry. Quelques semaines après cette annonce, des travaux d’assainissement ont commencé dans certaines plages de la capitale. C’est le cas par exemple des plages de Takonko et de Rogbanè, dans la commune de Ratoma, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans la journée de ce mercredi 04 avril 2018, notre reporter a commencé son périple par la plage de Takonko. Là, les jeunes qui doivent gérer désormais la plage sont munis de brouettes, de râteaux et d’autres instruments pour nettoyer les lieux.

Selon Aboubacar Diallo, alias Fassa Kolo, « depuis 2014, la plage est fermée. La réouverture a été faite le 26 mars 2018. On nous avait convoqués au gouvernorat de la ville de Conakry. Et, monsieur le gouverneur nous a dit que les plages sont maintenant ouvertes et qu’on pouvait commencer les travaux. Donc, nous sommes là pour assainir les lieux et je vous informe que le Général Mathurin Bangoura a été ici pour voir ce qu’on a fait. Il nous a proposé 5 millions de francs guinéen dans le cadre de l’assainissement et nous allons prendre l’argent là aujourd’hui ».

Selon notre interlocuteur, l’assainissement de la plage est la première activité qui leur a été recommandée. Après cette étape, les gérants des plages, en accord avec les autorités, iront à la recherche des partenaires pour la reconstruction des lieux.

Non loin de là, à la plage de Rogbanè, le constat est le même. On y voit des jeunes en train de débarrasser la plage des déchets. Le coordinateur général de la plage de Rogbanè, Aboubacar Kolet Camara, a dit que la gestion de la plage revient toujours à leur association.

« Nous sommes très contents de la réouverture de la plage. La gestion de la plage, comme le gouvernorat nous a instruits au cours de notre rencontre, revient à l’Association Jeunesse Environnement- Horizon 2000. Les travaux que nous sommes en train de faire pour le moment, c’est d’abord l’assainissement. Le gouverneur nous a instruit que le premier travail à faire c’est l’assainissement. Après avoir assaini, nous allons chercher les partenaires pour la construction de la plage. Le gouverneur nous a dit qu’après avoir fini d’assainir la plage, il va nous aider à faire sortir les ordures », dit-il.

En outre, Aboubacar Kolet Camara a affirmé que les jeunes du quartier Taouyah vont trouver de l’emploi une fois la plage est reconstruite. « Depuis la création de cette plage, on a toujours aidé les jeunes de Taouyah pour avoir un emploi au sein de la plage. La priorité, c’est pour les jeunes de Taouyah », a-t-il laissé entendre.

Les regards sont tournés vers les futurs partenaires qui auront la charge de reconstruire ces lieux de divertissement tant prisés par les jeunes.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin