Les jeunes des associations islamiques de Siguiri ont exprimé leur colère ce mercredi 17 janvier 2018 au lendemain de l’assassinat du prêcheur saoudien, Abdoul AZIZ TOUAGUIDE. Les rues de la vile ont été prises d’assaut par les manifestants qui réclamaient la vérité et la justice dans cette affaire, a constaté sur place Guinematin.com, à travers son correspondant local.

Ils étaient des centaines de jeunes marcheurs à arpenter les rues de Siguiri, munis de pancartes où on pouvait lire entre-autres « Rendons la justice à l’humanité et à l’islam ».

Interrogé par notre reporter, Guiba Sidibé, le coordinateur régional des associations islamiques de la région administrative de Kankan, a dit que cette manifestation « c’est pour dire à l’autorité de se lever pour mettre fin à l’insécurité ici en Guinée. Les enquêtes sont ouvertes, mais jamais fermées. Il faut qu’elle prenne toutes les dispositions pour arrêter l’auteur de ce crime. Toutes les associations musulmanes doivent se retrouver pour marcher. Si l’autorité n’arrête pas l’auteur de cet assassinat, le pire va se passer car nous sommes prêts à attaquer Kantédoubalando ».

Pour le Lieutenant-colonel Làh Moussa Traoré, commandant de la gendarmerie départementale de Siguiri, « toutes les dispositions ont été prises pour arrêter le coupable. Déjà, le village est sous contrôle. Les cinq (5) autres saoudiens qui étaient sur les lieux sont déjà à Siguiri. Je ne dispose d’aucune piste », a dit l’officier.

De Siguiri, Bérété Lancei Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments