Dans la matinée de ce vendredi, 6 juillet 2018, troisième jour de la grève déclenchée par l’inter centrale CNTG-USTG contre l’augmentation unilatérale du prix du carburant à la pompe, la circulation routière est timide dans certaine partie de la route Le Prince. Sur l’axe Hamdallaye-Cosa-Bambéto par exemple, quelques véhicules et des motards circulent, rapporte le journaliste que Guineematin.com a dépêché sur place.

La grève de 3 jours déclenchée le mercredi passé par l’inter centrale CNTG-USTG doit prendre fin aujourd’hui. Pour la matinée de ce vendredi, la circulation routière est timide sur la route Le Prince. De nombreux citoyens sont au bord de la route à la recherche d’une voiture pour aller à leurs occupations.

La gare routière de Bambéto reste tout de même fermée, tout comme les deux jours précédents. Seulement, quelques boutiques et magasins commencent à ouvrir leurs portes à Bambéto. A Koloma marché, les vendeuses sont également sorties et proposent leurs produits aux clients. Mais, les grands magasins sont fermés.

Au carrefour de Bambéto, plusieurs agents de la sécurité, accompagnés de cinq (5) pickups et deux camionnettes de la CMIS (Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité) qui veillent au grain.

Pour le moment (8 heures 55’), il n’y a pas de troubles constatés sur le terrain. Mais, jusqu’à quand cela va-t-il durer ? Là est la question.

De Bambéto, Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin