La route nationale Guéckédou-Kondébadou constitue de nos jours un véritable casse-tête pour les usagers de cet axe. Avec une dégradation poussée de la chaussée, les engins roulants peinent à se frayer un chemin et les passagers éprouvent d’énormes difficultés, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêché dans la région.

Connue de nos autorités, la route Nationale Guéckédou-Kondébadou continue à faire de la misère aux habitants de la Guinée Forestière à cause de son mauvais état. Dans la matinée de ce mercredi, 10 octobre 2018, plusieurs véhicules étaient bloqués dans la boue et d’autres immobilisés par manque d’accès. Une situation qui préoccupe les passagers qui sont contraints de traverser la chaussée à pied dans le but de diminuer les risques d’accident.

Munis de pelles et de pioches, chauffeurs, apprentis et passagers tentent tous les coups à faire sortir les véhicules immobilisés dans la boue.

Sur les lieux, on retrouve des camions chargés de bananes en partance pour la capitale guinéenne, Conakry.
Les usagers de cet axe font des heures avant de se frayer un chemin et continuer leur voyage.

Il est temps que le ministère des travaux publics prenne des dispositions rapides pour alléger la souffrance des habitants de la Guinée Forestière qui constitue le grenier du pays.

Depuis la région forestière, Siba Guilavogui envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/662 73 05 31

Facebook Comments

Guineematin