Contrairement aux deux premiers examens nationaux de cette année (CEE et BEPC), le baccalauréat, lui, ne s’est pas achevé dans la joie pour tout le monde à Lola. En effet, un candidat n’a pas réussi à composer lors de la première journée de cet examen et deux surveillants ont été renvoyés de leur centre d’examen, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

A l’issue des dernières épreuves du baccalauréat unique session 2018 ce samedi, 30 juin 2018, l’heure n’était pas à la joie et à la fête dans la ville de Lola. A la sortie de leurs centres d’examen, plusieurs candidats avaient la mine serrée. Ils déplorent des sujets difficiles, surtout ceux de la dernière journée, et une surveillance sévère. Un autre candidat, lui, se trouvait dans le désespoir total. Car, pour être venu en retard, il n’a pas pu composer lors de cette première journée.

Du côté des surveillants également, il y en a qui gardent de mauvais souvenirs du baccalauréat de cette année. C’est le cas de deux surveillants, renvoyés pour avoir tenté de favoriser la fraude : « C’était lors de la première journée, il y a eu un enfant qui a réussi à faire rentrer un document dans la salle de classe, et c’était à la dernière minute. C’est au moment où je passais que j’ai pris cet élève en fragrant délit, donc voilà, ces deux surveillants ont été renvoyés du centre », explique Aly Badara Cissé, superviseur général des examens nationaux à Lola.

Après le renvoi de ces deux surveillants, un autre a abandonné volontairement la surveillance. Selon nos informations, il aurait agi ainsi suite à l’élimination de son épouse de la surveillance. Mais, cela importe peu aux yeux du superviseur général des examens nationaux dans cette préfecture.

« On n’est pas là pour faire plaisir à quelqu’un, c’est pour appliquer de façon correcte et stricte le règlement qui régit les examens en Guinée. Au niveau des candidats, malgré les sensibilisations faites, il y en a quand même qui ont réussi à envoyer les documents, les brochures en classes, mais avec la vigilance des surveillants, dans l’ensemble nous avons essayé d’empêcher ces fraudeurs », a dit Aly Badara Cissé.

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin