Les débats se poursuivent au tribunal de première instance de Dixinn dans le procès sur l’assassinat d’Elhadj Mohamed Koula Diallo. Après la pause, le tribunal a rejeté la demande des avocats de la partie civile pour une comparution de l’avocat Maitre Alseny Aissata Diallo comme témoin dans ce procès.

Interrogé par Maitre Macky Touré de la défense, Bah Oury dira qu’il a voulu venir au siège de l’UFDG, le 5 février 2016, pour saluer les membres du bureau exécutif du parti. Mais, selon lui, l’acte qui l’a exclu du parti a été suivi par des menaces de mort proférées par un des conseillers politiques de Cellou Dalein Diallo, en l’occurrence Ousmane Gaoual. Devant cette situation, Bah Oury dit avoir dissuadé Lamine Keita de se rendre au siège ; car, il serait « l’agneau à abattre ».

Bah Oury maintient ses accusations. Maitre Macky Touré revient à la charge. « Si Lamine Keita était visé par un danger et qu’il n’est pas venu, ne vous êtes vous pas dit que vous même ne devriez pas vous y rendre ? », interroge l’avocat. Et, Bah Oury répond qu’il ne pouvait pas s’imaginer que l’UFDG tenterait de l’assassiner.

A suivre !

Alpha Mamadou Diallo depuis le TPI de Dixinn pour Guineematin.com