Après huit mois de suspension, les responsables de la section du RPG Arc-en-ciel de Banankoro peuvent enfin reprendre fonctions. Leur sanction vient, en effet, d’être levée. Suite à cette décision venue de Conakry, les intéressés se sont retrouvés ce jeudi, 16 août 2018 avec toutes les structures locales du parti au pouvoir au niveau local pour célébrer ce moment.

Ils ont remercié le président Alpha Condé qui serait à l’origine de cette bonne nouvelle et ont dénoncé les députés Saloum Cissé et Amadou Damaro Camara qu’ils accusent de trahison, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Banankoro.

C’est une délivrance pour les responsables du RPG Arc-en-ciel de Banankoro. Eux qui étaient suspendus de leurs fonctions depuis 8 mois. Une décision prise, selon les intéressés, par l’honorable Saloum Cissé en complicité avec son collègue à l’Assemblée nationale Amadou Damaro Camara et d’autres cadres du bureau politique national du parti au pouvoir. Cette suspension est intervenue alors que le RPG Arc-en-ciel était miné par une profonde division entre les caciques et les jeunes du parti à Banankoro à l’occasion de l’établissement des listes de candidature pour les élections locales du 04 février dernier.

Après la levée de cette sanction, les responsables concernés ont mobilisé les structures locales du parti et leurs partisans pour célébrer cette « victoire » contre ce qu’ils qualifient d’injustice dont ils étaient victimes de la part de certains responsables du bureau politique national. Ils en ont profité pour remercier le président Alpha Condé et les jeunes qui se sont battus pour qu’ils soient rétablis à leurs postes. C’est Elhadj Diomba Mory Traoré, secrétaire général du RPG Arc-en-ciel à Banankoro qui a présidé cette rencontre tenue au siège local du parti au pouvoir.

« Nous avons été trahis par certains de nos amis avec qui nous avons lutté ensemble pendant 30 ans, qui se retrouvent aujourd’hui dans le confort grâce à notre lutte et qui nous ont oubliés. Mais heureusement que le président de la République ne nous a pas oubliés, il l’a dit au siège du parti le samedi dernier qu’il mourra avec les vieux qui se sont battus pour le parti. Mais nous regrettons avec surprise qu’Amadou Damaro Camara, Sékou Condé ainsi que Saloum Cissé soient contre nous et qu’ils aient vendu notre parti pour une somme de 30 millions.

C’est pourquoi, les jeunes des 21 sections de la Haute Guinée qui sont partis à Conakry il y a un mois, ne leur font plus confiance et ils n’écoutent que quelques cadres du bureau politique national. Grâce à ces jeunes vaillants, nous sommes libres. Nous les félicitons et nous les remercions pour cela. Nous remercions également le président Alpha Condé qui a montré qu’il ne nous a pas oubliés », a déclaré Elhadj Djomba Mory Traoré devant ses partisans en liesse.

Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin