Née en 2006 à Karako, un village situé à 20 kilomètres de la sous-préfecture de Banankoro, dans la préfecture de Kérouané, PS est devenue orpheline de père et de mère à l’âge de 7 ans. Après le décès de ses parents, elle a quitté son Karako natal pour se faire inscrire dans un atelier de couture auprès de sa grande sœur à la Cité Gbenko, située à 7 kilomètres de Banankoro, dans la préfecture de Kérouané.

Dans ce foyer, elle vivait avec sa grande sœur, le mari de cette dernière, Mory Traoré et leurs 8 enfants dont deux sont de la première épouse de son beau frère.

Mais, quand son bassin et ses seins ont commencé à prendre forme, PS a vu le cousinage à plaisanterie de son beau frère se transformer en harcèlement sexuel. « Ma sœur est une vend au marché. Elle passe toute la journée au marché là-bas sans jamais revenir à la maison sauf le soir. Et, son mari profitait de cette absence pour venir à la maison », a dit au correspondant local de Guineematin.com cette mineure de onze ans qui a accouché d’une fille le mercredi passé.

« Quand il m’a demandé de faire l’amour pour la première fois, j’avais peur. Et, je voulais dire à ma sœur ; mais, il m’a menacée avec un couteau qu’il me tuerait si je parlais à une quelconque personne. Ainsi, il revenait régulièrement à la maison me violer. Et, chaque fois qu’on faisait l’amour, c’était violant et très douloureux. Mais, il m’interdisait chaque fois d’en parler à quelqu’un ou de sortir », a expliqué PS, trouvée dans son lit d’hôpital par le correspondant de Guineematin.com à Banankoro.

Deux mois après, une grossesse est intervenue ! « Quand les médecins m’ont dit que je suis tombée enceinte, j’ai pleuré et je suis venu le dire à mon beau frère. Et, il m’a dit de ne rien dire à personne et qu’il avait la solution. Alors, il m’a donné une décoction, un mélange de médicaments traditionnels. Mais, j’ai refusé de prendre ce produit parce que j’ai compris qu’il voulait me tuer. C’est alors que j’ai eu maintenant le courage de dire à ma sœur que son mari m’a enceintée… ».

A en croire la petite PS, sa sœur aussi lui a proposé de prendre ce « médicament » et elle a imaginé que cette dernière aussi voulait la tuer pour que cela ne se sache jamais ! Elle a non seulement refusé de prendre ce médicament, mais elle a surtout décidé de sortir de la maison pour aller les dénoncer.

Finalement, sa sœur a pris la fuite pour Siguiri et son beau frère a été interpellé et est actuellement détenu à la prison centrale de Kérouané.

Pour sa part, PS a été prise en chargé par monsieur le juge de Kérouané, Fadjimba Condé. Elle a accouché d’une fille le mercredi dernier, 22 novembre 2017 au centre de santé de Banankoro. Selon les informations confiées sur place à Guineematin.com, cet accouchement a mobilisé tout le personnel du centre de santé et d’autres bonnes volontés d’ailleurs qui ont contribué par exemple quand il y a eu besoin de sang pour sauver PS et son bébé au cours de la césarienne…

A rappeler qu’au-delà de ce que la justice pourrait décider contre son frère et père son enfant, PS a aujourd’hui besoin d’aide pour ses soins et l’entretien de son bébé.

De Banankoro, Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Facebook Comments