Comme tous les samedis, l’assemblée générale hebdomadaire du RPG arc-en-ciel s’est tenue ce samedi, 21 juillet 2018. Présent au siège, à Gbéssia, le ministre des Sports, de la Culture et du patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow s’est exprimé sur l’actualité socio-politique de notre pays, notamment la crise liée à l’augmentation du prix du carburant, rapporte un journaliste que Guineematin.com avait dépêché sur place.

À en croire ce ministre, certains acteurs de la société civile qui protestent contre l’augmentation du prix du carburant démarchent le Gouvernement pour avoir des postes. « Aujourd’hui, on dit Alpha Condé est mauvais où chacun raconte ce qu’il veut sur Alpha dans les radios… Tu as même peur d’aller sur les réseaux sociaux parce quand tu regardes, tu dis que la Guinée va exploser demain. Je vous assure, retenez-le, les jeunes de Guinée qui sont-là, écrivez que Dieu nous donne longue vie et santé de fer, un jour, les guinéens vont allumer des lampes pour chercher Alpha Condé en Guinée », a notamment dit Sanoussy Bantama Sow, jurant que son patron de président est l’homme idéal pour la Guinée…

Parlant de l’augmentation du prix du carburant en Guinée, le ministre Bantama Sow a dit aux militants du RPG arc-en-ciel que de tous les pays de la sous-région, la Guinée a le plus bas prix du carburant. « Quand les gens parlent d’ethnie, Bantama Sow est peulh, j’ai approché cet homme (Alpha Condé) que vous qualifiez de malinké, j’ai appris à le connaître ; et, c’est une chance pour la Guinée parce que ce qui se passe aujourd’hui, où des individus veulent bloquer ce pays à cause des intérêts personnels. En Sierra-Leone, on a augmenté le prix du carburant, le carburant coûte plus cher en Sierra-Leone qu’en Guinée. Au Mali, le carburant coûte plus cher qu’en Guinée, en Côte d’Ivoire, le carburant coûte plus cher qu’en Guinée ! Qu’est-ce que les gens veulent ? On a vu ici la grève qu’on a qualifiée d’une des grèves les plus célèbres qui a été dirigée par Soumah du SLECG. Nous on a dit ici aux jeunes ‘’mettez-vous au-dessus de vos intérêts l’avenir de nos enfants, laissez les enfants aller à l’école et apprendre parce que l’avenir de la Guinée en dépend’’… Les gens ont dit qu’il faut augmenter le salaire ou rien. La presse, vous avez connu Soumah en ce moment, sa corpulence, sa figure ; et, aujourd’hui, quand tu vois Soumah, il brille, il a une bonne mine. Mais, de l’autre côté, nos enfants, c’est le chaos ! Je ne crois pas une seule fois qu’on ait eu un tel échec en République de Guinée ; mais, la presse, personne de vous ne situe la responsabilité », s’est-t-il désolé.

S’attaquant aux acteurs des forces sociales, le ministre Bantama Sow dit que ce sont des politiciens déguisés en acteurs de la société civile qui dirigent les manifestations. « Aujourd’hui, c’est d’autres personnes, des politiciens déguisés en syndicalistes, des politiciens déguisés en défenseurs de la société civile, qui disent qu’ils se battent pour le peuple. Non ! Qu’ils cessent d’utiliser le peuple, ils se battent pour eux parce que tous veulent être directeurs ou ministres, tous. D’ailleurs, il y a des anciens ministres qui ont échoué là où on les a mis, des jeunes de la société civile qu’on connait ; mais, s’ils n’arrêtent pas, j’ai mon téléphone, j’ai des SMS. Je le dis ici, nous allons sortir les SMS et dire leurs noms ! Des gens qui nous ont écrit pour supplier pour qu’on les nomme à des postes. Juste une petite parenthèse, peut-être l’intéressé va comprendre, qui m’a demandé de l’aider pour qu’il soit nommé directeur général de l’OGP, il est dans la société civile. Il fait croire qu’il se bat pour le peuple, je lui demande d’arrêter », a-t-il menacé, demandant aux guinéens de ne pas donner du crédit à ceux qui veulent des postes sur leur dos.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin