Quelques jours après la suspension de la grève des enseignants qui a paralysé le secteur éducatif guinéen, pour sa dernière phase durant un mois, le Directeur préfectoral de l’éducation (DPE) par intérim de Boké était ce samedi, 17 mars 2018, en conclave avec les cadres de son service, les directeurs sous-préfectoraux de l’éducation (DSPE), les chefs d’établissements scolaires publics et privés et les représentants des associations des parents d’élèves et amis de l’école (APEAE).

Cette rencontre qui s’est tenue à l’école primaire de Boké centre a été mise à profit pour prendre un ensemble de dispositions pour le rattrapage des cours dans les écoles de la préfecture, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Suite aux propositions des uns et des autres, une synthèse a été tirée dans l’unanimité. Avec une marge d’organisation interne accordée aux chefs d’établissements, il a été arrêté ce qui suit :

– À l’élémentaire, les cours seront donnés désormais du lundi au samedi, matin et soir avec un prolongement d’une heure. C’est à dire, le matin de 8H à 13H (au lieu de 12H) ; et, le soir jusqu’à 18H (au lieu de 17H).
– Au secondaire, il s’agit de faire en sorte que du lundi au samedi, les cours continuent chaque jour de 8H à 14H et que des cours du soir soient programmés surtout pour les matières de spécialité.

Ensuite réaménager les emplois de temps dans les classes d’examens, en donnant plus d’heures de cours aux matières de spécialité. En plus de tous ces réaménagements, les responsables du système éducatif de Boké comptent utiliser la période des congés de Pâques pour rattraper une partie du temps perdu.

Interrogé à sa sortie de cette réunion, le Directeur préfectoral intérimaire de l’éducation de Boké, monsieur Ahmad Soumah, s’est exprimé sur le but de la rencontre et dit être confiant quant à la détermination et la motivation des enseignants à travailler ardemment pour achever les programmes. Il émet quand même des inquiétudes sur l’absentéisme des élèves qui semblent être paresseux.

« Au sortir de la grève dont nous apprécions d’ailleurs le dénouement heureux, nous avons jugé nécessaire de convoquer l’ensemble des acteurs locaux du système éducatif y compris les parents d’élèves, pour qu’ensemble nous réfléchissons sur les stratégies à adopter pour boucler les programmes. Du côté des enseignants, nous avons compris que tout le monde est satisfait du résultat obtenu des négociations. Donc tous les enseignants sont motivés à travailler suivant les réaménagements du calendrier scolaire que nous avons convenu de faire. Le problème c’est au niveau des élèves. Mais là aussi nous avons demandé à l’APEAE de s’impliquer nettement pour sensibiliser les parents d’élèves de libérer leurs enfants pour qu’ils partent suivre les cours », a dit le DPE par intérim.

Monsieur Ahmad Soumah a profité donc de l’occasion offerte par Guineematin.com, pour demander aux enseignants de la préfecture de Boké, mais surtout aux élèves, de reprendre le chemin de l’école avec beaucoup plus d’engagement et de détermination, ce lundi 19 mars 2018.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242

Facebook Comments

Guineematin