Comme annoncé précédemment, les examens nationaux session 2018 ont démarré ce mercredi, 20 juin 2018 en Guinée. C’est le certificat d’études élémentaires (CEE) qui a ouvert le bal.

Dans la commune de Kaloum où se trouve le centre administratif de Conakry, 1.786 candidats sont concernés par cet examen national. Des élèves auxquels la ministre de l’Agriculture qui a procédé au lancement officiel de la première épreuve a prodigué des conseils, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Mariam SOGUIPAH Camara

C’est à l’école primaire de Tombo 1 que la ministre de l’Agriculture, Mariam SOGUIPAH Camara, a procédé au lancement officiel de l’épreuve de Rédaction. Mais avant, elle a tenu à s’adresser aux élèves et aux encadreurs : « Pour les élèves, je sais que le comportement définira les résultats attendus. Donc aux élèves, avec sérieux traitez vos épreuves. Ce n’est pas facile, il faut une concentration, soyez sereins et nous comptons sur vous », a dit la ministre.

Mariam SOGUIPAH s’est adressé également aux encadreurs qui doivent veiller au bon déroulement de cet examen. Elle les interpellés sur leurs responsabilités. « Je vais quand même dire un mot à l’encadrement. C’est au nom du président de la République, professeur Alpha Condé, qui, dans ses initiatives, tient à qualifier l’école guinéenne. Les élèves, nous avons la mission parce que pour la qualification il faut commencer par la base. Et la base, je vois ces futurs responsables assis. Parmi eux, nous aurons des ministres, des ambassadeurs, les ingénieurs agronomes et autres. Donc, le président de la République me charge de vous dire que c’est un outil précieux pour la République, que ces élèves pourront servir la Guinée et qu’il compte sur vous pour les traiter normalement. Parce que ce n’est pas une mission difficile, quand on a élevé un enfant, on sait comment ça se fait. C’est éviter de les perturber, donc pour ça, on compte sur vous en tant qu’encadreurs », a-t-elle conseillé.

1.786 élèves dont 888 filles, affrontent les épreuves du Certificat d’Etudes Elémentaires dans la commune de Kaloum. Parmi eux, 53 candidats font franco-arabe, et les autres sont en enseignement général.

De Kaloum, Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin