La manifestation projetée par l’opposition républicaine a dominé les débats ce samedi 14 juillet 2018 à l’occasion de l’assemblée générale de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée). Présidée par Cellou Dalein Diallo, la rencontre a connu la présence de nombreux membres du bureau exécutif de l’UFDG et d’une importante foule de militants.

Le chef de file de l’opposition en a profité pour galvaniser ses troupes en prélude à la marche du jeudi prochain, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans son discours, le président de l’UFDG est revenu sur les motivations de la manifestation prévue le 19 juillet prochain par l’opposition républicaine. « Je vous disais la dernière fois qu’il faut rester mobiliser. Parce que, nous ne nous battons pas contre un homme, nous ne nous battons pas contre un parti. Nous nous battons contre des pratiques qui sont contraires à la loi et qui gênent l’épanouissement des citoyens de notre pays. Le combat que nous sommes entrain de mener pour une solution juste et équitable dans le contentieux électoral, n’est pas un combat pour avoir un siège, deux sièges ou plus dans les conseils communaux. Ce n’est pas un combat pour prendre le contrôle de quelques quartiers. C’est un combat contre la fraude, contre le vol. Nous ne voulons plus que le vote des citoyens soit détourné, falsifié ou annulé injustement pour donner des avantages à un parti, fut-il le parti présidentiel », a dit Cellou Dalein Diallo.

Parlant des points qui créent la frustration de l’opposition républicaine au point de la pousser à battre le pavé, le président de l’UFDG a énuméré notamment, le contentieux électoral et la non indemnisation des victimes des manifestations politiques. « L’échéance est arrivée, on va sortir le jeudi prochain. Parce que le bilan est mince dans la mise en œuvre, dans l’application des recommandations contenues dans le communiqué qui a sanctionné ma rencontre le 02 avril dernier avec le président de la République. Il y avait l’adoption, pendant la session des lois, d’une nouvelle loi sur la CENI, l’audit et l’assainissement du fichier électoral avant les élections législatives, le règlement juste et équitable du contentieux électoral, l’ouverture d’enquêtes sérieuses pour identifier les auteurs des crimes commis pendant nos manifestations pacifiques, l’assistance financière aux victimes de ces violences ».

Pour Cellou Dalein Diallo, il n’y a que l’adoption de la nouvelle loi sur la CENI et un début d’exécution sur l’audit et l’assainissement du fichier électoral. C’est à cause de ce « bilan mince » que l’opposition va battre le pavé pour exiger l’application des autres points, a expliqué l’opposant.

Selon lui, l’itinéraire emprunté la semaine dernière par les forces sociales pour manifester contre la hausse du prix carburant, sera le même pour l’opposition républicaine. Les manifestants partiront du carrefour de la Tannerie pour la terrasse du stade de Dixinn en passant par l’aéroport, Kénien et la Bellevue.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin