Ansoumane Konaté, fraichement diplômé d’université, a obtenu un stage dans une pharmacie de Conakry le 08 août 2017. Sans se soucier de ce qui devait arriver, la propriétaire de la pharmacie, Dr Léocadie Collette Diallo, jette son dévolu sur le jeune diplômé. La confiance s’instaure. Quelques temps après, c’est un trou de 23 millions de francs guinéens qui est constaté. Ansoumane Konaté a répondu des accusations d’abus de confiance ce jeudi 12 avril 2018 au TPI de Mafanco, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Pour l’audience de ce jeudi, on en était aux plaidoiries et réquisitions des parties au procès. Devant le désistement de la partie civile, c’est aux réquisitions du procureur et aux plaidoiries de la défense qu’on a assistées.

Le procureur Lansana Cissé a rappelé que « la confiance s’était instaurée entre Ansoumane Konaté et Dr Léocadie Collette Diallo. Le jeune homme devait faire un dépôt des recettes de la pharmacie dans une banque de la place. A chaque dépôt, Ansoumane Konaté retirait un certain montant pour une autre destination. Le montant total détourné est de 23 millions 844 mille francs guinéens. A l’enquête préliminaire, Ansoumane Konaté a reconnu les faits mais dit avoir pris cette somme pour soigner sa sœur gravement malade. Il y a donc détournement ».

C’est pourquoi, monsieur Cissé va demander au tribunal de retenir Ansoumane Konaté dans les liens de la culpabilité d’abus de confiance. Pour la répression, le procureur va requérir 18 mois de prison assortis de sursis et une amende de 500 mille francs guinéens. Une réquisition que le procureur va justifier par le fait que le prévenu est un délinquant primaire et qu’il a accepté de collaborer.

De son côté, l’avocat de la défense va demander la clémence du tribunal. Pour maitre Fodé Camara, « comme mon client a reconnu les faits, nous demandons la clémence. Même s’il est fautif, sachez que c’était pour sauver sa sœur, gravement malade. Nous plaidons le sursis. C’est un jeune qui a été brillant à l’université et qui est délinquant primaire. Son casier judiciaire est vierge ».

Après ces deux interventions, le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara va renvoyer l’affaire au 16 avril 2018 pour décision être rendue.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin