Pour la troisième fois consécutive, le Comité National des Jeunes (CNJ) du principal parti de l’opposition guinéenne a organisé une campagne de don de sang au Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS). L’opération s’est déroulée hier, dimanche 2 septembre 2018, au siège de l’UFDG, en présence du vice-président Elhadj Bano Sow, du député Docteur Ben Youssouf, du directeur national adjoint du Centre de Transfusion Sanguine, Docteur Aboubacar Camara, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Selon Ismaél Doukouré, deuxième responsable du CNJ, l’opération de don de sang s’inscrit dans le cadre des activités annuelles du son comité. Il insiste que les jeunes de l’UFDG ne se préoccupent pas seulement que des activités politiques. « Sauver des vies fait partie de nos préoccupations, d’où l’appel lancé à nos fédérations de Conakry, élargies à celles de Manéah et de Dubréka pour fournir des jeunes et des femmes capables de donner leurs sangs », a-t-il.

Dr. Aboubacar Camara

Saluant cette belle initiative, le Directeur national adjoint du Centre National de la Transfusion Sanguine, Docteur Aboubacar Camara, a expliqué aux candidats donateurs l’éthique à respecter par les agents de santé. Il s’agit de l’anonymat, du bénévolat et du volontariat. « Si les jeunes acceptent de se mobiliser pour faire un don de sang, on ne peut que se réjouir. En cette période hivernale, la recrudescence des maladies infectieuses, notamment le paludisme, la typhoïde et autres nécessitent une transfusion sanguine. Donc, ce don de sang pour venir au secours de ces malades, nous réjouis à plus d’un titre ».

Dr. Ben Youssouf Kéïta

En sa qualité de médecin et président de la commission santé, jeunesse, sport, art, culture et patrimoine national à l’Assemblée nationale, Docteur Ben Youssouf Kéîta est revenu sur l’importance de ce don. « Il n’y a rien de plus important que la vie. Et, on dit : donner le sang, c’est donner la vie », a rappelé le député, tout en soulignant que le paludisme par exemple est la première cause de mortalité dans notre pays.

« Beaucoup de nos enfants meurent aujourd’hui par anémie, beaucoup de femmes meurent aussi en donnant la vie à cause du manque de sang. Aujourd’hui, que le CNJ de l’UFDG prenne en lui la responsabilité historique de donner du sang, c’est salutaire », a ajouté Docteur Ben Youssouf Kéïta, qui en rappelant que ce sang donné par les jeunes de son parti est destiné à tous les guinéens, quel que soit leur bord politique, régional ou religieux.

Elhadj Bano Sow

Pour sa part, au nom des responsables de l’UFDG, le vice-président a remercié les initiateurs de l’opération, tout suggérant qu’une étude soit faite pour que l’opération continue à se passer dans les locaux du Centre National de Transfusion Sanguine comme ce fut le cas pour la première fois. Cela permettra, estime Elhadj Bano Sow, de faire abstraction de tout signe politique derrière l’opération et d’ouvrir les bras à tous les autres jeunes, quel que soit leur bord politique. L’autre recommandation de Bano Sow est que l’acte soit pérennisé. « Lorsque le système de santé guinéen est déglingué, ce sont tous les guinéens, indépendamment de leurs bords politiques, qui souffrent », rappelle le vice-président de l’UFDG.

Amadou Mabinty Sylla

Amadou Mabinty Sylla

Enfin, sur ses motifs de cette initiative, Amadou Mabinty Sylla, membre du CNJ et donneur du sang a expliqué que le sang qu’il donne est destiné au peuple de Guinée, pas seulement aux militants de son parti et qu’il ne s’attend à rien en retour. « Il y a beaucoup de cas d’accidents, des maladies qui nécessitent une transfusion sanguine, c’est pourquoi, je me suis engagé à donner mon sang à mes frères et sœurs qui souffrent dans nos hôpitaux. Certains vont penser que c’est politique ; mais, rien de cela parce que nous ne savons pas qui va bénéficier de ce sang. Nous le mettons à la disposition du Centre National de Transfusion Sanguine qui est chargé de le donner aux nécessiteux ».

A rappeler que ce sont 108 jeunes qui ont été mobilisés par le CNJ pour avoir le maximum de poches de sang (108 au total) qui a été mis à la disposition CNTS.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin