Après avoir bouclé son projet de sensibilisation des chauffeurs sur les bonnes pratiques de la circulation routière, l’ONG Santé, Sécurité, Environnement au Travail (SSE Guinée) a décerné ce mardi 08 mai 2018, un satisfecit au bureau syndical des transporteurs de Matam. Un geste qui matérialise la bonne collaboration entre cette ONG et le bureau syndical des transporteurs de Matam, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

La cérémonie de remise s’est déroulée au siège du bureau syndical en présence de nombreux transporteurs. Fortement mobilisés et habillés en uniforme pour la circonstance, les chauffeurs ont reçu dans un premier temps les messages de bonne fête de la journée internationale du travail, célébrée le 1er mai dernier.

Dans son discours, Tahirou Bah, vice-président de l’ONG SSE Guinée, a expliqué que « l’objectif de cette rencontre est de remercier la section syndicale de Matam par rapport à son soutien pour la mise en œuvre d’un projet sur la sécurité routière qu’on avait organisé dans certaines gares routières de Conakry. Il s’agit particulièrement de la gare routière de Bambéto et de Matam. Nous avons eu le soutien et l’accompagnement de ce bureau syndical pour la réussite de l’évènement. Donc, nous sommes venus aujourd’hui avec un satisfécit pour témoigner la reconnaissance envers cette section syndicale ».

Par ailleurs, Tahirou Bah a mentionné que l’objectif visé par son ONG dans cette campagne de sensibilisation des chauffeurs sur la sécurité routière a été atteint. « L’objectif de cette campagne de sensibilisation était de promouvoir le port du casque, le port de la ceinture de sécurité, la limitation de la vitesse afin de diminuer les accidents de la circulation. Par rapport à certaines informations que nous avons, cette campagne de sensibilisation a porté fruit sur le terrain », s’est-il réjouit.

De son côté, Elhaj Ousmane Horoya Sylla, secrétaire général de la Fédération Syndicale des Transports et de la Mécanique Générale s’est dit ému par ce geste. Car, dit-il, « on a travaillé avec beaucoup d’ONG, mais c’est la première fois que nous recevons un satisfécit de la part d’une ONG avec qui on a travaillé. Et nous demandons à Dieu de leur donner la force afin d’élargir leurs activités à l’intérieur du pays. Les chauffeurs aussi sont contents de ce que cette ONG a fait pour eux ».

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin