Les Forces Sociales ont fait une déclaration dans la soirée de ce mercredi, 04 juillet 2018. Elles menacent d’organiser une grande manifestation sociale le mardi, 10 juillet 2018. L’un des faits marquants lors de cette déclaration des acteurs de la société civile a été la présence de Chérif Mohamed Abdallah. Le président du GOHA (Groupe Organisé des Hommes d’Affaires) apporte son soutien aux Forces Sociales dans leur lutte contre l’augmentation du prix du carburant qui passe de 8 000 à 10 000 GNF.

Décryptage !

« Je voudrais d’abord féliciter l’ensemble des membres de la société civile et du secteur privé, parce que là, ça concerne tout le peuple de Guinée. Aujourd’hui, vous avez constaté que le transport est arrêté, le commerce est fermé. Donc, ça concerne la nation entière. C’est pourquoi, dès le samedi passé, nous avons lancé des messages dans les médias et nous avons dit toute initiative venant de la société civile, venant du syndicat, nous allons la soutenir. C’est pourquoi nous sommes présents ici, c’est la première fois que nous venons dans ces mouvements pareils et là je souhaite ensemble qu’on continue le combat jusqu’à ce que le litre d’essence revienne à 8 000 fg….

Personne ne peut négocier pour ça, 8 000 fg. La déclaration passe à la radio et à la télévision, demain on met fin à notre mouvement. On ne met pas fin, on maintient ça jusqu’au mardi et tout le monde va sortir dans la rue pour chercher à ce que le litre d’essence revienne à 8 000 fg. C’est pourquoi, nous demandons à tous les opérateurs économiques de tous les marchés de la République de soutenir le mouvement.

J’attire l’attention des commerçants, demain ou après-demain, on va dire que ce sont les commerçants qui sont en train de rendre la vie chère alors que c’est faux. Nous savons que si le prix du carburant augmente, le prix des denrées va augmenter parce que le prix du transport des personnes et des biens va augmenter. Ça concerne tous les commerçants et ils doivent tous soutenir le mouvement qui est annoncé avec l’ensemble des membres de la société civile ».

Propos recueillis par Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin