Hier, mardi 06 mars 2018, un reporter de Guineematin.com a rencontré monsieur Damantang Albert Camara, porte-parole du gouvernement et ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail.

Parmi les sujets abordés, il y a évidemment la grève syndicale qui paralyse le secteur éducatif guinéen, mais aussi d’autres questions d’actualité comme la séquestration du ministre de l’Elevage par des femmes de son département, la crise à la Cour Constitutionnelle, le message du chef de l’Etat qui a surpris plus d’un compatriote avant-hier, lundi…

Décryptage !

Guineemarin.com : La grève du SLECG perdure et se généralise avec l’entrée dans la danse de certaines centrales syndicales et l’appel pressant de la société civile, à travers la PCUD, de trouver un règlement rapide de cette crise. Qu’entend faire le gouvernement face à des syndicalistes plus que jamais déterminés ?

Damantang Albert Camara : Le Gouvernement a fait le maximum possible pour répondre aux revendications syndicales. Et, les négociateurs actuels font également tout ce qu’ils peuvent pour trouver un terrain d’entente avec eux. Je ne souhaite pas trop en dire pour que ces nouvelles négociations aient toutes les chances d’aboutir.

Guineemarin.com : Que savez-vous de la crise qui secoue actuellement la Cour Constitutionnelle et quelle est la position du gouvernement ?

Damantang Albert Camara : Je sais juste qu’il y a une crise qui est en cours ; et, qui, semble-t-il, est née d’une confusion sur la lecture de la Loi organique. Soyons clairs, là encore, nous assistons à une crise de leadership. Le Gouvernement s’en tient le plus éloigné possible en vertu du respect de la séparation des pouvoirs.

Guineemarin.com : Votre collègue, le ministre de l’Elevage a passé des moments difficiles avec des femmes de son département dans la journée d’hier, lundi. Quel est votre commentaire ?

Damantang Albert Camara : Cette tendance à tout réclamer sur fond de violence est récurrente et inquiétante. Il va bien falloir que ça s’arrête un jour.

Guineemarin.com : Dans la nuit d’hier, lundi 05 mars 2018, le Chef de l’Etat a fait une adresse à la nation. Quelle est votre lecture de ce message ? Pensez-vous qu’il va convaincre l’opinion pour décrisper la situation actuelle ?

Damantang Albert Camara : Le Chef de l’Etat a choisi la voie du dialogue et de la pédagogie pour expliquer sa politique et régler les crises. Quand on sait toutes les manipulations corporatistes ou politiques qui gravitent autour des mouvements sociaux, on ne peut que le féliciter. Le problème est que certains prennent cette volonté de dialoguer comme une faiblesse. Ils ont tort et il serait regrettable d’amener le Président à démontrer le contraire.

Entretien réalisé par Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Guineematin