Damoun Kanté, préfet de Kérouané

Selon certaines informations, le préfet de Kérouané, monsieur Damoun Kanté aurait fui sa préfecture depuis hier, lundi 09 juillet 2018, sous la pression populaire due aux manques d’infrastructures routières marqué par l’affaissement de deux ponts sur le fleuve Djassa et à Frandou.

Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com, dans l’après-midi de ce mardi, 10 juillet 2018, monsieur Damoun Kanté a démenti l’information et indiqué que son déplacement n’est pas une fuite. « Je suis à Kankan depuis hier nuit à 3 heures du matin pour déposer le mémorandum que les jeunes de Kérouané m’ont donné. Donc, je n’ai pas fui. D’ailleurs, les jeunes qui m’ont déposé le mémorandum m’ont tous serré la main avant que je quitte Kérouané. Ils m’ont dit qu’ils veulent que leur message soit entendu par le Président de la République avant de me souhaiter bonne chance. C’était dans mon bureau, en présence d’autres cadres de la préfecture », a expliqué le préfet.

En outre, monsieur Damoun Kanté a rassuré qu’il se retournera à Kérouané dès demain, mercredi 11 juillet 2018, pour rester aux côtés des populations, en attendant que des solutions soient trouvées. « Tout va bien à Kérouané. Je suis arrivé ici, hier à 3 heures du matin parce qu’il fallait faire le contour de Kérouané, Banankoro, Kissidougou pour arriver à Kankan. J’ai déjà transmis le mémorandum à monsieur le gouverneur ; et, c’est à lui de le remonter à qui de droit. Je me retourne dès demain pour rester avec les populations puisque je pense que la route est un peu rétablie », a-t-il annoncé.

A rappeler que depuis le vendredi dernier, l’accès à la préfecture de Kérouané est perturbé à cause des fortes pluies qui se sont abattues dans la zone et qui a causé l’affaissement de deux ponts et entrainé la perte de plusieurs animaux.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin