Dans la matinée d’hier, mercredi 17 janvier 2018, les responsables de la société Electricité De Guinée (EDG) étaient face aux médias dans un complexe hôtelier de la place. L’objectif était de faire le point sur ce qui a été fait pendant les 2 dernières années dans le cadre de l’amélioration de la déserte en électricité et d’annoncer les perspectives pour 2018, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

A l’entame de la conférence, monsieur Abdenbi Attou, Administrateur Général d’EDG a rappelé qu’il y a déjà une réduction des coupures dans les foyers. « La société a réduit le temps de coupures de 40% et a augmenté la production de 44% grâce au renforcement de ses installations. Elle a réduit aussi les charges de fonctionnement (hors achat d’énergie et carburant) de 31% et doublée le nombre d’heures de formation », a-t-il introduit.

Abdenbi Attou, administrateur d’EDG

Insistant sur les performances, Abdenbi Attou a souligné qu’à la fin de l’année 2017, la situation d’exploitation a connu aussi une nette amélioration. « Nous avons enregistré une augmentation de 44% de l’électricité produite et distribuée entre 2015 et 2017 et ce suite au renforcement des infrastructures de production par l’Etat », a-t-il dit aux journalistes.

A cette augmentation de la production, le premier responsable d’EDG a ajouté d’autres points, notamment la baisse des charges de fonctionnement (hors achat d’énergie et de carburant) de 31%. Pour Abdenbi Attendu, c’est un point qui a fait gagner à la société 122 milliards de francs guinéens.

Revenant sur la formation des agents de la société, l’administrateur général d’EDG a fait remarquer qu’il y a eu une augmentation des heures de formation à 100%. De même que sur le plan technique où il y a eu la réhabilitation et le renforcement des moyens de production, la mise en place d’un plan de maintenance optimisé ainsi que la mise à disposition d’outils et de moyens d’exploitation.

Abdenbi Attou, administrateur d’EDG

« Grâce aux efforts et à l’appui de l’Etat, EDG a pu mettre en service plusieurs nouvelles centrales thermiques dans le pays (notamment celles de Kaloum V, Kankan, Mandiana, Kouroussa, Kérouané, Boffa et Boké). Ce qui a permis l’amélioration des performances techniques », a dit Abdendi Attou en ajoutant que sur le plan commercial, il y a déjà 61.000 compteurs posés et raccordés afin de « mieux maîtriser les consommations et réduire les problèmes de facturation au forfait ».

A en croire l’administrateur général d’EDG, avec la forte demande en électricité, sa société s’efforce à « garantir au mieux » la desserte en qualité et en quantité. Cependant, ajoute-t-il, la réalisation de l’ensemble des objectifs visés nécessite un temps et des moyens. « Le développement des nouveaux moyens de production, la réhabilitation et l’extension des réseaux nécessaires à la poursuite du développement du secteur demandent du temps et des moyens matériels et financiers importants en cours de déploiement », a-t-il ajouté.

Pour y parvenir, Abdenbi Attou, demande aux consommateurs de faire preuve de patience et s’abstenir de tout comportement risquant de compromettre la réussite du redressement de la société, notamment en évitant les branchements illégaux, la revente d’énergie, le non paiement de la facture ou encore la dégradation du matériel existent. « Le redressement d’EDG est l’affaire de tous : en adoptant un comportement citoyen, les usagers participent à l’amélioration du secteur. Nous les invitons à lutter avec nous contre la fraude et les appelons à contribuer à l’économie d’énergie ».

A rappeler que parmi les perspectives pour 2018, Abdenbi Attou a évoqué entre autres, l’augmentation de la desserte à travers la réhabilitation des centrales hydrauliques, le développement de la production à l’intérieur, la réhabilitation et l’extension des réseaux. Il a ajouté aussi l’augmentation des revenus à travers le recensement de la clientèle, la mise en place des compteurs Sabou, etc.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin