Les révélations faites par certains médias au sujet d’un détournement de 21 millions de dollars et de l’or à la BCRG ne laissent pas indifférente la Cellule Balai Citoyen de Guinée. L’organisation de la société civile compte porter plainte pour exiger toute la lumière sur ce scandale. C’est son premier responsable, Sékou Koundouno, qui l’a annoncé au cours d’une interview avec un reporter de Guineematin.com hier, mardi 11 septembre 2018.

21 millions de dollars et 8 tonnes d’or disparus. C’est ce dont est accusée la Banque centrale de la République de Guinée. Un scandale révélé par certains médias guinéens et qui fait grand bruit depuis quelques jours à Conakry. Même si les hauts responsables de la BCRG et même le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, ont démenti ces informations, ils n’ont pas réussi à convaincre une bonne partie de l’opinion nationale qui attend bien plus que de simples démentis formels dans cette affaire.

C’est pourquoi, la Cellule Balai Citoyen, organisation de la société civile très active, décide de saisir la justice pour réclamer la lumière sur ce scandale : « Au niveau des 21 millions de dollars, nous porterons plainte dans les jours qui suivent contre X pour détournement de deniers publics. Mais aussi concernant les 8 tonnes d’or, nous sommes en train de formaliser les derniers détails afin que nous puissions assigner en justice tous ceux de près ou de loin qui étaient impliqués dans ce dossier », a déclaré Sékou Koundouno, responsable de la Cellule Balai Citoyen de Guinée.

Pour l’activiste de la société civile, l’heure n’est plus à la sensibilisation ou à l’information. « L’heure est aux poursuites judiciaires parce que nous estimons que les crimes économiques sont imprescriptibles et la seule chose qui peut dissuader les gens, prouver aux gens que nous ne sommes plus sous l’ère de la démagogie, de la tromperie ou de l’impunité systématique, c’est de les trimbaler devant les juridictions », a-t-il dit.

Même si pour l’instant les plaintes seront déposées contre X, Sékou Koundouno assure que son organisation est déterminée à poursuivre en justice toutes les personnes qui seront citées dans ces deux affaires. Car dit-il, « il est inadmissible, il est inconcevable, c’est une insulte que ceux qui gouvernent ce pays fassent en sorte que le gouvernement ait un patrimoine privé. Ce patrimoine est collectif, le peuple de Guinée est l’employeur, monsieur Alpha Condé et tout son gouvernement sont des employés. Et à ce niveau, nous en ce qui nous concerne en tant qu’organisation de veille, d’alerte, d’interpellation et de proposition, nous veillerons à ce que la souveraineté du peuple soit retrouvée ».

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Guineematin