On s’achemine vers la fin des vacances scolaires, même si aucune date n’est encore connue officiellement en ce qui concerne l’ouverture des classes. D’ici là, le constat révèle que certains établissements scolaires publics de Conakry présentent un mauvais visage. C’est le cas de l’école primaire Ratoma Konimodou, située au quartier Taouyah, dans la commune de Ratoma, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Actuellement, période des grandes vacances, de nombreux établissements scolaires publics de la capitale sont dans un mauvais état. L’école primaire de Ratoma Konimodou présente un visage pas du tout reluisant. La vétusté des installations saute aux yeux.

En effet, cet édifice qui est constitué de deux blocs, ne paye pas de mine. Les murs, qui étaient jadis peints, ont cédé la place aux moisissures. La couleur du bâtiment en a pris un sérieux coup.

En plus de la décrépitude des murs, certaines salles de classes n’ont plus de portes. Les rares fenêtres existantes sont défoncées.

En ce qui concerne le toit du bâtiment, c’est le même constat alarmant. Les plafonds sont défaits dans plusieurs salles de classes, ce qui laisse couler l’eau à certains endroits.

Les grandes pluies de la saison hivernale aidant, des flaques d’eau « ornent » le sol, notamment à la rentrée du bureau du bureau du directeur de l’école. Conscient du mauvais état de son école, le directeur n’a pas voulu se prêter aux questions de notre reporter. « Nous ne sommes pas habilités à vous parler (presse privée, ndlr). Si vous étiez de la RTG, nous allions nous prêter à vos questions… », a notamment lancé le directeur.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77 / 662 73 05 31

Facebook Comments

Guineematin