Le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, a traversé des remous ces derniers temps dans la préfecture de Faranah. Une véritable anarchie entre responsables du parti, qui se sont livrés à une véritable guéguerre, depuis la fin des élections locales de février dernier, rapporte un des correspondants de Guineematin.com dans la préfecture.

Les élections locales du 04 févier 2018 ont vu le RPG arc-en-ciel s’incliner devant une liste indépendante. La gifle a eu du mal à passer et a constitué la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. De nombreux responsables du parti en ont payé les frais. La crise a fait partir des instances de décision tous les responsables locaux du parti au pouvoir.

Selon Mamady Oularé, militant du RPG, « nos anciens responsables ont été à la base de notre défaite aux dernières élections. Ils n’ont pas été à la hauteur ». Mais, aujourd’hui, les choses semblent revenir à la normale. Après la tempête, le calme semble revenir grâce à la création d’un « comité de crise », dirigé par le directeur Préfectoral de la Pêche. Une nouvelle restructuration du parti est en cours. Les comités de base, les sections et sous-sections, en plus du bureau fédéral, seront bientôt mis en place.

Une situation qui fait renaître l’espoir chez les inconditionnels du parti au pouvoir. Pour Ibrahim Condé, un autre militant du RPG arc-en-ciel, « je suis bien heureux que cette crise au sein du RPG prenne fin maintenant. Je remercie également le comité de crise, particulièrement son président. Ils se sont investis corps et âme pour que nous puissions sortir de crise qui avait longtemps duré ».

De Faranah, Ibrahima Sory OULARE pour Guineematin.com

Tél. 626 07 09 81

Facebook Comments

Guineematin