En déclinant un agenda précis de l’organisation des fêtes tournantes en République de Guinée, le président Alpha Condé vient de mettre fin à un débat de caniveaux qui alimentait la chronique dans la ville de Labé et ses environs, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Depuis que le président Alpha Condé a lancé l’initiative de l’organisation des fêtes tournantes en République de Guinée pour la commémoration annuelle des anniversaires de l’indépendance de notre pays, les citoyens de Labé, toutes catégories socioprofessionnelles confondues, sont partagés sur l’attitude à adopter.

Un premier groupe composé des administrateurs territoriaux, de certains acteurs de la société civile et de citoyens anonymes modérés ont régulièrement prôné des démarches en direction du président Alpha Condé pour abriter, dans les meilleurs délais, ces festivités, dans l’espoir de changer positivement le visage des différentes villes de la région, par la réalisation d’infrastructures à utilité publique.

Le second groupe, majoritaire, est constitué de certains acteurs politiques et du plus grand nombre des populations locales. Dans ce milieu, on estime qu’il est du devoir du président de la République de prendre toutes les préfectures du pays sur le même pied d’égalité. Que Labé n’a pas besoin et ne doit pas envoyer une mission en direction de la Présidence de la République pour bénéficier d’une quelconque attention particulière de la part du Professeur Alpha Condé.

Le discours qu’il a tenu au Stade M’Balou Diakité de Kankan dans la matinée de ce samedi, 13 janvier 2018, vient donc de mettre fin à ce débat dans la sainte cité de Karamoko Alpha Mo Labé.

Car, la décision est prise : Labé ne pourra abriter ces festivités qu’à l’occasion du 62ème anniversaire de l’Indépendance de la République de Guinée qui aura lieu le 2 octobre 2020. A bon entendeur, salut !

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments