La deuxième édition du Forum de l’Etudiant Guinéen (FEG) s’est ouverte ce jeudi, 10 mai 2018 au Palais du Peuple. Une initiative du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Pendant trois jours, des participants venus des quatre coins de la Guinée et de l’Etranger, vont échanger sur les défis et perspectives de l’enseignement supérieur dans notre pays, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est le professeur Alpha Condé qui a présidé la cérémonie dans une salle des congrès du Palais du Peuple archicomble. Le thème de cette 2ème édition tourne autour de l’innovation.

Amadou Diallo, président des étudiants guinéens

Prenant la parole, le président des étudiants guinéens, a salué les reformes entreprises dans l’enseignement supérieur ces dernières années. Toutefois, Amadou Diallo a fait ressortir les attentes des étudiants par rapport à ce forum. « Il s’agit de la création et de la pérennisation d’une plateforme d’échanges entre nous et les acteurs de la vie socioprofessionnelle ; la disponibilité du Wifi dans nos institutions d’enseignement ; l’équipement de nos bibliothèques numériques et livresques ; la pérennisation de l’observatoire national des métiers ; l’institutionnalisation d’un cadre d’accompagnement visant à édifier les étudiants de l’enseignement supérieur sur les choix des offres de formation proposées par les différentes institutions d’enseignement supérieur du pays ; et, faire de cette deuxième édition pour accroitre les partages d’expérience entre les universités guinéennes au bénéfice des étudiants ».

Pour sa part, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a laissé entendre que ce forum « a pour objectifs de mettre en rapport d’une part, les étudiants, les futurs bacheliers avec les institutions d’enseignement supérieur aussi bien guinéennes qu’étrangères ; d’autre part, les acteurs de la formation afin d’obtenir des informations sur les programmes, les conditions d’admission et d’orientation, les cursus, les diplômes proposés et les débouchées. Enfin, c’est de créer le contact direct entre les entreprises, futur employeur, et les étudiants, les élèves et les jeunes diplômés guinéens », a dit Abdoulaye Yéro Baldé.

Dans son discours, le président Alpha Condé a remercié les délégations étrangères venues assister à cette deuxième édition du Forum de l’Etudiant Guinéen. Ensuite, le professeur Condé, n’a pas dérogé à son habitude en tirant à boulets rouges sur les enseignants. « Nous voulons parler de l’université aujourd’hui. Mais, avant d’arriver à l’université, il faut parler de l’école primaire, du collège et du lycée. Nous avons des ENI (Ecole Normale d’Instituteurs) et l’ISSEG (Institut des Sciences de l’Education de Guinée) pour former des enseignants du collège et du lycée. La dernière fois, j’ai entendu dire que le niveau des instituteurs du primaire est mauvais pare que le gouvernement a recruté des amis et des militants. Comment a-t-on recruté des enseignants qui n’ont pas de niveau ? Il faut poser la question à la CNTG et à l’USTG… Vous avez pris l’Etat en otage, vous avez imposé des choses qui sont contraires aux intérêts du peuple. Voilà comment nous nous sommes retrouvés avec des enseignants qui n’ont aucun niveau. L’année dernière, ils m’ont dit de recruter 1600 contractuels qui n’ont aucun niveau. Qu’est-ce qu’ils ont dit ? Si vous ne faites pas ça, on va en grève….Désormais, pour le recrutement des enseignants il faut faire l’ENI ou l’ISSEG », a fait savoir le président Condé.

En outre, le chef de l’Etat a insisté sur la nécessité pour les élèves et étudiants guinéens d’apprendre la langue Anglaise et de maitriser les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

Pour cette première journée, trois thèmes ont été développés par de conférenciers de renom : l’insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés ; les grandes reformes de l’Education Nationale ; et, les formations d’avenir dans les secteurs porteurs comme les mines, l’énergie et l’agriculture.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin