Des jeunes de l’Union des Forces Républicaines, du mouvement UFR ton pied, mon pied ont pris d’assaut ce samedi 17 février 2018 le siège du parti à Matam. Ils vont empêcher la tenue de l’assemblée générale hebdomadaire. Ils estiment que les résultats du scrutin du 4 février ont été manipulés et accusent les responsables de l’UFR d’opter pour un silence coupable a constaté sur place Guineematin.com à travers deux de ses reporters.

Très en colère, le militant Amara Camara a laissé entendre que les jeunes ne sont pas d’accord avec les résultats publiés par la CENI et face à cette situation, ils ne se laisseront pas faire.

Amara Camara

« Notre colère est simple. Nous ne sommes pas d’accord avec les résultats qui ont été publiés par la CENI. Nous ne pouvons pas continuer de façon continuelle à ce que l’Union des Forces Républicaines soit réduite à sa plus petite expression. C’est ce que nos détracteurs souhaitent, à chaque fois que l’UFR soit victime. Alors à partir d’aujourd’hui, nous nous insurgeons contre cet état de fait et nous allons empêcher systématiquement toute assemblée générale jusqu’à ce que la vérité soit rétablie. Nous n’agissons pas comme les autres, mais nous aussi, nous nous affirmons d’une autre manière. Nous montrons vraiment au pouvoir en place que nous ne sommes pas d’accord. Si notre bureau exécutif n’est pas en mesure de le leur faire comprendre, nous jeunes Républicains, à partir d’aujourd’hui, on ne se laissera plus faire. Nous constatons un silence coupable de nos responsables. C’est ce que nous dénonçons. L’UFR a toujours été victime. Nous avons des militants sur le terrain qui votent pour nous, mais nous sommes victimes de ce système qui est là, et qui fait tout pour ne pas que l’UFR émerge. On a été victime de vol sinon l’UFR a toujours gagné à Matam, à Kaloum et à Matoto », soutient Amara Camara, très remonté.

Lansana Touré

C’est la même déception chez Lansana Touré. « On ne peut pas laisser le parti au pouvoir nous ébranler comme ça. Prendre nos résultats et puis faire du n’importe quoi dans ce pays. La jeunesse Républicaine n’accepte pas ça. Les résultats de la CENI, on ne les reconnait pas » a notamment dénoncé Lansana Touré.

Saidou Hady et Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tel : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Guineematin