Alors qu’une vague d’indignation s’est emparée du pays au lendemain de l’augmentation du prix du carburant en Guinée, les syndicats des transporteurs, eux, cherchent à s’adapter à la situation. Car, le gouvernement qui a décidé unilatéralement de revoir à la hausse le prix du carburant, n’a pas fixé de nouveaux tarifs de transport. Mais les syndicats des transporteurs se sont retrouvés pour se pencher sur la question.

Guineematin.com vous propose ci-dessous les nouveaux tarifs de transport interurbain pratiqués désormais au parc de Bambéto.

Conakry-Kindia : le tarif passe de 25 000GNF à 30 000 GNF ;

Conakry-Mamou : il passe de 60 000 GNF à 70 000 GNF;

Conakry-Dalaba : il passe de 75 000 GNF à 85 000 GNF;

Conakry-Pita et Conakry-Labé : le tarif est le même, il est passé de 95 000 GNF à 110 000 GNF;

Conakry-Koubia : le nouveau tarif est fixé à 120 000 GNF contre 100 000 GNF avant l’augmentation du prix du carburant ;

Conakry-Tougué : le nouveau tarif est de 140 000 GNF contre 120 000 GNF auparavant ;

Conakry- Pamelap : le prix du transport passe de 45000 GNF à 55 000 GNF ;

Conakry-Gaoual : il passe de 110 000 à 125 000 GNF;

Conakry-Télémélé : le prix du transport passe de 75 000 GNF à 90 000 GNF ;

Conakry- Diawbhé (Sénégal) : le tarif est allé de 300 000 GNF à 325 000 GNF. Le même prix s’applique pour la ligne Conakry-Mandat.

Conakry-Freetown : le tarif est passé de 125 000 GNF à 130 000 GNF.

Selon les chauffeurs et les syndicats des transporteurs rencontrés sur les lieux, leurs activités ont été sérieusement ralenties depuis l’augmentation du prix du carburant à la pompe.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin