Guéasso L’accord politique trouvé mercredi soir entre le gouvernement, l’opposition et la mouvance présidentielle sur le contentieux électoral, ne fait pas que des heureux. S’il a permis de mettre fin à la crise post-électorale qui durait depuis 6 mois et d’éviter les manifestations que l’opposition comptaient organiser à partir de ce jeudi, 09 août 2018, cet accord est loin cependant de faire l’unanimité. Au lendemain de sa signature, plusieurs citoyens de Geassou dans la préfecture de Lola sont descendus dans la rue ce jeudi matin pour dénoncer cet accord, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Lola.

Ce jeudi, 09 août 2018, c’est jour de marché hebdomadaire à Guéasso, une commune rurale de Lola située à la frontière entre la Guinée et la Côte d’Ivoire. Mais ce marché n’a finalement pu avoir lieu. Et pour cause, plusieurs jeunes partisans du RPG arc-en-ciel ont décidé de paralyser les activités dans la sous-préfecture. Ils sont descendus dans la rue pour protester contre l’accord politique trouvée hier mercredi soir à Conakry et qui donne la mairie locale à l’opposition.

Remontés contre cet accord, ces jeunes sont sortis barricader les routes bloquant le passage à ceux qui se rendaient au marché de Guéasso. Ils sont allés aussi intimé ceux qui avaient commencé à étaler leurs marchandises au marché de quitter les lieux. « On a été informé à travers le site Guineematin.com, qu’il y a eu un accord qui a été trouvé hier soir entre le pouvoir et l’opposition et qui donne la mairie de Guéasso à l’opposition alors que c’est le parti au pouvoir qui a gagné ici.

On n’est pas d’accord avec cette décision, parce que pendant les élections communales, le RPG arc-en-ciel a eu 13 sièges à Geasso, le Bloc libéral a eu 8 sièges, l’UFDG a eu 2 sièges. Donc on est vraiment surpris d’entendre que la mairie d’ici va être dirigée par l’opposition et on ne comprend pas du tout qu’est-ce qui a motivé cette décision.

C’est pourquoi, on est descendu dans la rue pour exprimer notre colère et dire qu’on n’est pas d’accord avec cette décision et on a décidé qu’il n’y aura pas de marché ici tant que cette décision est maintenue. Nous, on n’est pas violents, nous manifestons pacifiquement pour dénoncer cet accord politique et nous avons dit à tous les vendeurs qui étaient au marché de prendre leurs bagages et quitter, ils sont en train de quitter le marché à l’heure où je vous parle », nous a confié Mamady Donzo, l’un des manifestants que nous avons joint au téléphone.

Les manifestants assurent qu’ils n’accepteront pas cet accord qui est contraire, selon eux, à la volonté de la majorité des habitants de Guéasso : « On n’acceptera jamais qu’on installe un maire issu de l’opposition à Guéasso. Les populations locales ont voté majoritairement pour le RPG arc-en-ciel, comment est-ce qu’on peut faire des arrangements pour donner la mairie à un autre parti politique ? On préfère rester sans avoir de maire que d’accepter l’installation d’un maire issu de l’opposition à la tête de notre mairie parce que l’opposition n’a pas gagné ici », ajoute Mamady Donzo.

Selon ces partisans du RPG arc-en-ciel, leur mouvement est purement pacifique et qu’aucun dégât n’a été enregistré au cours de cette manifestation. Une version confirmée par le sous-préfet de Guéasso, Mamady Traoré que nous avons également joint par téléphone.

De Lola, Leopold Konté pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin