Le Khalif général du Foutah Djallon, Elhadj Bano Bah, Secrétaire préfectoral des Affaires Religieuses de Pita a été d’un apport inestimable aux autorités locales pour calmer les élèves manifestants sortis, ce jeudi, 23 novembre 2017, en grand nombre pour réclamer à chaud des professeurs dans les rues de la commune urbaine, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Très tôt dans la matinée de ce jeudi, 23 novembre 2017, les autorités préfectorales de Pita et les encadreurs de l’éducation ont été confronté à un déferlement de lycéens et collégiens réclamant pacifiquement des professeurs dans les rues de la commune urbaine.

Ces jeunes manifestants ont marché sur la préfecture et la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) avant de bloquer la circulation routière au centre ville.

Face à l’ampleur que le mouvement d’élèves commençait à prendre dans les rues, les autorités préfectorales de Pita ont sollicité l’implication du Khalif général du Foutah Djallon, Elhadj Bano Bah. Ce secrétaire préfectoral des Affaires Religieuses de Pita a accepté de venir se mettre devant les manifestants. Le chef religieux a invité ses enfants à rentrer tranquillement à la maison, sans casser ni insulter. Il a été obéi à la lettre. Ce qui a permis de mettre fin à la marche pacifique des élèves de Pita, ce jeudi matin.

Il est à préciser que ce mouvement qui a pris une grande ampleur aujourd’hui a débuté hier, mercredi, 22 novembre 2017 par la manifestation des élèves de Djissouma, suite à l’absence constatée de 6 de leurs professeurs.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments