La journée a été mouvementée ce mercredi 14 février 2018 dans la ville de Kissidougou. La grève générale et illimitée, déclenchée par le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée), version Aboubacar Soumah, y est pour quelque chose. Des jets de cailloux ont émaillé la matinée, créant la panique chez de nombreux élèves et parents d’élèves, rapporte Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Tout a commencé ce mercredi quand les élèves du lycée d’excellence Professeur Alpha Condé et ceux du lycée Soundiata Keita sont massivement sortis pour demander la présence des professeurs dans les salles de classes. Aussitôt, ceux du collège Ernesto ‘’Che ‘’ Guevara ont appris les échos et ont commencé à jeter les pierres dans tous les sens. Comme une trainée de poudre, la nouvelle s’est propagée à travers toutes les écoles de la ville.

Au même moment, les élèves du collège Souré MARA, ex-CCK (Collège central de Kissidougou) sont sortis en criant dans la cour de l’école pour dire qu’ils sont envahis par les lycéens venus des autres établissements. C’était une belle pagaille.

La Directrice Préfectorale de l’Education de Kissidougou, madame Bamba Condé, rencontrée au collège Souré MARA, a aussitôt réuni tous les élèves autour du mât. C’était en présence de monsieur Cécé 3 Kolié, chargé du matériel et d’équipements à la DPE. Madame Bamba Condé a demandé aux élèves de ne pas faire du bruit et surtout de ne pas jeter les pierres.

Par la suite, la directrice va exhorter les élèves à rentrer librement à la maison et de rester à l’écoute des autorités de l’éducation pour une prochaine reprise des cours.

Dans les écoles primaires Amilcar Cabral et Douninkono, c’est la même psychose car partout les élèves étaient surexcités et jetaient des pierres.

Le chaos s’est fait sentir en ville. Les élèves couraient pour rejoindre leurs domiciles alors que des parents inquiets se dirigeaient vers les écoles à la recherche de leurs enfants.

Nous y reviendrons !

De Kissidougou, Tamba Wouria Kamano pour Guineematin.com

Facebook Comments