L’augmentation du prix du carburant est mal perçue par les citoyens de Kindia. L’inquiétude se lit sur tous les visages alors que les frais de transport entre les tronçons ont automatiquement connu une hausse sensible, rapporte Guineematin.com, à travers un de ses correspondants dans la région.

Selon un communiqué du gouvernement, rendu public dans la nuit du samedi dernier, le prix du carburant vendu à la pompe passe de 8 mille à 10 mille francs guinéens. Une situation qui inquiète bon nombre de citoyens dans la cité des agrumes.

Moussa Kadiatou Diallo, citoyen rencontré à la gare routière de Kindia, exprime sa désolation : « j’étais venu ce matin accompagné mon ami à la gare routière qui voyage sur Conakry. Je suis étonnée d’apprendre que le prix de carburant a augmenté de deux mille francs. Cela ne devrait pas avoir lieu. C’est une façon de tuer le peuple guinéen, surtout les pauvres. Nous sommes en saison pluvieuse. Le moment n’est pas bien indiqué pour cette augmentation. Aujourd’hui, on dit le transport Kindia-Conakry coute 30 000 GNF par personne. Ce n’est pas facile du tout. Ce pays ne mérite pas cela ».

A la gare routière de Kindia, le tarif du transport a augmenté pour les tronçons interurbains : Kindia-Conakry, Kindia-Télimélé, ou vers les villes de Mamou et Labé. Une mesure prise sans aucune concertation avec le gouvernement ou les partenaires sociaux, en l’occurrence le syndicat et le patronat.

Sur la ligne de Télimélé -Kindia, Boubacar Sidy Sylla, membre du syndicat des transporteurs, a expliqué à notre reporter la décision prise concernant ce tronçon. « Aujourd’hui nous avons envisagé les frais de transport Kindia-Télimélé à 70 mille GNF par personne. Pour ce qui est Kindia – Kambanya (Sinta), le passager doit débourser 55 mille GNF. Cette décision ne vient pas du Bureau. Pour ce qui est de la ligne de Kakoni, dans Gaoual, on va attendre car pour le moment il n’y a pas de passager. Nous avons fait cette proposition avant que nos chefs ne fixent le prix réel », a-t-il précisé.

Selon Boubacar Sidy Sylla, les raisons de cette augmentation sont les suivantes : « ce matin, les chauffeurs disent qu’ils ne peuvent pas voyager avec l’ancien tarif. Un véhicule taxi consomme en aller et retour 400.000 GNF comme prix de carburant, raison pour laquelle, nous avons augmenté 10.000 GNF sur le prix de l’ancien tarif ».

Contacté, Mamadou Aliou Sy, secrétaire général adjoint du syndicat des Transports et Mécanique Générale de Kindia s’est abstenu de tout commentaire. Selon lui, il n’a reçu aucune information de la part de sa hiérarchie.

A noter que pour hier dimanche, 1er juillet 2018, les tarifs du transport sont les suivants :

Kindia – Télémélé centre, l’ancien tarif était de 60 000 GNF. Le nouveau tarif est de 70 000 GNF.

Kindia – Kambanya (sous-préfecture de Sintà), ancien tarif= 45 000 GNF ; nouveau tarif=55000 GNF.

Ainsi, les tronçons entre Kindia et certaines villes ont augmenté de 10 mille ou 5 mille francs guinéens, selon la distance à parcourir.

Les populations s’inquiètent également sur une éventuelle hausse des prix des produits de grande consommation. Les yeux sont tournés vers la bourse du travail de Conakry où les centrales syndicales CNTG/USTG vont se retrouver pour se pencher sur cette décision unilatérale du gouvernement d’augmenter le prix du carburant à la pompe.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo

Tel. 628 51 67 96

Facebook Comments

Guineematin