Comme nous l’annoncions précédemment, le RPG arc-en-ciel a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi, 7 avril 2018, à son siège, à Gbessia aéroport. Parmi les points inscrits à l’ordre du jour, figurait celui relatif à la rencontre entre la mouvance présidentielle et le chef de l’Etat, la semaine dernière, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui était siège du RPG.

Au nom de ses collègues, Alpha Ibrahima Otis Kéira, ministre conseiller à la présidence et membre du bureau politique nationale du RPG, a livré le contenu des échanges avec le président de la République, la semaine dernière.

Alpha Ibrahima Keira

« Je vous assure que nous avons été reçus par un chef d’Etat décontracté, saint d’esprit avec une volonté ardente de servir son peuple. Nous avons compris que la chance que nous avons à porter confiance en cet homme et à le plébiscité en 2015 encore est une chance inouïe et que le peuple ne regrettera pas son choix parce que ça été le meilleur choix. Dans les discussions, d’importantes décisions ont été prises parce que nous avons constaté qu’il y avait une parfaite convergence entre nous et le chef de l’Etat sur toutes les questions soulevées et qui nous préoccupent. D’emblée, il a été décidé de commun accord avec monsieur le président de la République d’appeler toutes les composantes du pays à privilégier le dialogue et à bannir la violence sur la scène politique et sociale du pays. A faire en sorte que jamais les guinéens n’en viennent aux mains. Il a été décidé également de condamner, de flétrir, les personnes qui, d’un groupe ou de l’autre, véhiculent des messages attentatoires à l’intégrité de la Nation, de notre société et de la République », a-t-il expliqué.

D’ailleurs, Alpha Ibrahima Keïra a précisé que la délégation du RPG arc-en-ciel a profité de cette rencontre avec le chef de l’Etat pour interpeller la justice. « Si nous voulons tous la justice, si nous voulons que le droit soit dit et que personne ne soi au-dessus de la loi, comme il a été entendu lors des rencontre avec chacune des formations politiques ayant été reçue par le chef de l’Etat dans le cadre de ce dialogue. Il est de notoriété publique que tout le monde veut que la loi soit appliquée, qu’on arrête l’impunité dans ce pays. Si tout le monde est d’accord, il faudrait alors qu’on laisse la justice rendre justice en notre nom, il faut qu’on laisse les juges rendre justice en notre nom. Il faut qu’on laisse les juges rendre la justice sereinement et en leur intime conviction. Mais, pour ce faire, nous demandons à tous nos compatriotes d’arrêter de mobiliser leurs militants, d’arrêter de mobiliser leur communauté, leurs associations lorsque l’un des leurs est en conflit avec la loi et qu’il est convoqué par le procureur ou par le juge, ils n’ont qu’à rester sereins et croire à la justice. Car, notre justice est une justice indépendante. En tout cas, les textes le disent ; et, nous sommes obligés d’avoir confiance aux uns et aux autres », a ajouté le ministre Kéira.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin