Le drame s’est produit au rond-point de la transversale numéro cinq (T5), ce samedi 20 janvier 2018, aux environs de 16 heures au quartier Wanindara, dans la commune de Ratoma. L’origine du feu n’est toujours pas connue. Si les uns accusent des fumeurs d’avoir jeté un mégot de cigarette, les autres parlent de court-circuit, a appris sur place Guinematin.com, à travers un de ses reporters.

Selon les victimes Souleymane Keita, Diallo Alpha Oumar et Boubacar Keita, huit (8) containers et leur contenu sont partis en fumée. Une partie du dépôt d’où le feu est parti a aussi été calcinée. Les sapeurs-pompiers, venus un peu plus tard, ont été chassés par la population en colère.

« C’est la population et les distributeurs d’eau dans les citernes qui ont réussi à éteindre le feu, mais il était tard. On a perdu tout dans notre container. C’est des matériaux de construction que nous vendons. Tout est calciné. On y avait une somme de plus d’un million de francs guinéens, ça aussi est partie en fumée », a expliqué une des victimes, Boubacar Keita.

Souleymane Keita, vendeur de téléphones, dira pour sa part qu’il était au palais du peuple pour la remise de diplôme de mon petit frère. C’est là-bas qu’on m’a appelé pour me dire qu’il y a eu incendie à notre place. Je viens trouver que c’est déjà tard. Rien n’est sorti de mon container », a dit monsieur Kéita au bord des larmes.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments