Maître Alsény Aïssata Diallo

Les débats sont houleux en ce moment (13 heures 50′) au tribunal de Mafanco dans le procès du militant de l’UFD, Ibrahima Sory Camara. Après une suspension de 10 minutes, l’audience a repris mais avec un autre incident, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dès la reprise, maître Alseny Aissata Diallo a fait des insinuations selon lesquelles, c’est une communauté qui est visé par les menaces des communicants du RPG. Des propos qui ont révolté le procureur de la République, Aly Touré.

Pour lui, les propos subjectifs de ce genre ne doivent pas être tenus par un homme de droit. Il s’en est suivi une chaude altercation entre maître Alseny Aissata Diallo et Amy Touré. Puis, les propos ont suscité une levée de bouclier des avocats de la partie civile, en l’occurrence Maîtres Antoine Gbilimou et Lancei 3 Doumbouya.

La présidente du tribunal, madame Djeynabou Donghol Diallo aura toutes les difficultés à ramener le calme.

Le procureur Aly Touré va demander un renvoi. Maître Béa de la défense va dire qu’on est en flagrant délit et qu’on ne peut pas se permettre de le faire. Le procureur dit ne plus être en mesure de continuer les débats devant les propos de maître Alseny Aissata Diallo qu’il qualifie d’hérésie.

Devant la cacophonie, la juge a suspendu l’audience.

Alpha Mamadou Diallo depuis Mafanco pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin