Ibrahima Yattara et Alpha Boubacar Bah sont les deux présumés bandits qui viennent de tomber dans les filets de la Gendarmerie nationale. Le premier (Ibrahima Yattara) est chauffeur titulaire à la société minière de Boké (SMB), évoluant dans la sous-préfecture de Dabis, préfecture de Boké. Il est accusé d’avoir volé un véhicule de la cette société avec la complicité d’Alpha Boubacar Bah. Les deux jeunes hommes ont été présentés à la presse ce Mardi 12 décembre 2017 par le Haut commandement de la Gendarmerie nationale, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

L’opération s’est passée dans la nuit du 19 au 20 Novembre 2017 dans la mine de Dabis, explique le colonel Mamadou Alpha Barry, officier de communication du Haut commandement de la Gendarmerie nationale : « C’est dans la nuit du 19 au 20 novembre que le présumé voleur Ibrahima Yattara en complicité avec Alpha Boubacar Bah, a réussi à enlever ce véhicule qui était immatriculé et ils l’ont emmené jusqu’au Km36. Ensuite, ils ont changé l’immatriculation, ils ont mis une autre plaque RC fond rouge. Le temps pour eux de l’envoyer au km36, la Gendarmerie était déjà informée. Puis, le Haut Commandement de la Gendarmerie, direction de la justice militaire a introduit des gendarmes en tenue civile. Le temps pour eux de trouver des clients, ils ont été rencontrés et ont conduit les gendarmes jusqu’à la cour où se trouvait le pick-up volé. C’est ainsi qu’ils ont été arrêtés ».

Selon le Colonel Aboubacar Sylla de la Gendarmerie de Boké, ce vol a été soigneusement préparé par les deux jeunes. Le chauffeur a sorti le véhicule de la mine et son complice s’est occupé du reste. « La veille de l’opération, Ibrahima Yattara chauffeur titulaire de la société minière de Dabis se portait malade. Mais le plan satanique était déjà tracé. Il a procédé à l’opération en plein nuit. Il enlevé le véhicule à la mine plus précisément sur le plateau de Dabis et l’a sorti jusqu’au niveau de Kolabounyi où son complice l’attendait. Il l’a mis à sa disposition. Malgré les recherches, ils ont réussi à l’acheminer à Conakry en changeant la plaque. Le véhicule était immatriculé IT 1337 et on le retrouve avec une plaque RC de fond rouge. Donc c’est ça ».

Interrogé sur cette situation, Ibrahima Yattara le principal accusé, a reconnu les faits qui lui sont reprochés. « J’ai volé ce véhicule pour le vendre », a-t-il déclaré devant les micros.

La Gendarmerie nationale promet d’entendre les deux voleurs présumés conformément à la loi avant de les mettre à la disposition de la justice, qui devra déterminer s’ils effectivement coupables ou non des faits dont ils sont accusés.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments