L’appel de l’opposition républicaine à une journée ville n’a été que très peu suivi ce mardi, 27 mars 2018, sur le tronçon Cosa-Enco5, dans la commune de Ratoma, a constaté le reporter de Guineematin.com qui a passé la journée sur cet axe.

Contrairement aux précédentes, la journée ville morte de ce mercredi n’a pas eu trop d’effets sur le tronçon Cosa-Enco5, pourtant réputé être un fief de l’opposition. Dans la matinée comme dans l’après-midi, les véhicules et autres engins roulants étaient visibles sur la route. A part les grands magasins, plusieurs boutiques, les pharmacies et les cybers ont ouverts. Les trois stations d’hydrocarbures de Cosa et celle d’Enco5 sont également restées ouvertes depuis le début de la journée.

À l’heure où nous écrivons ces lignes (17 heures 12′), Cosa et Enco5 ressemblent plutôt à des « villes vivantes »…

À rappeler que l’opposition républicaine a appelé à des séries de manifestations pour contraindre le pouvoir à « restituer ses voix volés par les commissions administratives de centralisation des votes » au lendemain des élections locales du 04 février dernier.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin