Le ministre d’Etat, ministre en charge des affaires présidentielles et de la défense nationale, Dr Mohamed Diané, a procédé hier vendredi 22 juin 2018, au camp Samoreya de Kindia, au lancement du projet d’appui au centre de préparation aux missions de maintien de la paix des Nations Unies. Dr Diané était accompagné de l’ambassadeur du Japon en Guinée, du directeur pays du PNUD, en présence des autorités locales de Kindia, rapporte Guineematin.com, à travers un de ses correspondants dans la région.

La démarche vise d’une part à doter le centre d’un cadre institutionnel avec une structure, des moyens et une expertise spécifique, et d’autre part, des capacités techniques et opérationnelles afin de préparer les contingents à leur mission.

À l’occasion de cette cérémonie, le Dr Mohamed Diané a remercié le gouvernement japonais et le Programme des Nations Unies pour le Développement pour leur appui à la Guinée. « Je remercie le gouvernement du Japon pour son appui au renforcement des capacités du centre d’entraînement pour la formation des militaires qui vont sur le terrain pour les opérations du maintien de la paix. Je remercie également le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui a toujours assisté la Guinée dans le processus de la réforme du secteur de la sécurité. Donc, au nom du président de la République, nous sommes vraiment très satisfait et très réconforté par cet appui du renforcement des capacités du centre de Samoreya ».

De son côté l’ambassadeur du Japon en République de Guinée a rappelé que ce processus de formation des contingents est dû à l’engagement fort du gouvernement guinéen, appuyé par ses partenaires tels que les États-Unis d’Amérique, la France et le Japon. « Le centre de formation de Samoreya n’avait pas encore d’existence formelle qui garantisse la pérennité de ses fonctions. Le projet que nous lançons aujourd’hui doit donc permettre la formalisation du camp en un véritable centre d’entraînement aux opérations de maintien de la paix, afin d’améliorer davantage la qualité des formations qui y sont dispensées, mais aussi leur poursuite à l’avenir avec une véritable structure de formation », a indiqué Hisanobu HASAMA.

Le directeur pays du PNUD, Lionel Laurens a dit que « la première étape sera de travailler sur l’organisation et l’aspect institutionnel du centre pour avoir une structure qui va pouvoir aider la Guinée à déployer de manière systématique des contingents des autres théâtres d’opérations en fonction du choix de la Guinée. Donc, c’est très important de contribuer à des efforts comme ceux-là ».

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tél. : 623 78 43 73

Facebook Comments

Guineematin