Le projet Filets Sociaux Productifs a lancé, ce jeudi 06 août 2018, un atelier d’appropriation de ses activités par les cadres du ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes. La rencontre qui a lieu à Kindia, réunit une cinquantaine de responsables du département, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mouctar Diallo, en compagnie de la Gouverneur de Kindia et du coordinateur national du projet Filets Sociaux Productifs, qui a présidé la cérémonie de lancement officielle de cet atelier.

La rencontre réunit une cinquantaine de participants, dont des cadres venus de Conakry, des inspecteurs régionaux, des directeurs préfectoraux et communaux de la jeunesse. Ils vont échanger avec la Cellule des Filets Sociaux autour des activités du projet en vue d’une bonne synergie d’action entre les deux parties.

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture des travaux, le coordinateur national du projet Filets Sociaux Productifs a rappelé le bien-fondé de ce projet : « Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan national de développement économique et social.

Dans le cadre de sa mise en œuvre, le projet apporte un appui aux populations vulnérables en particulier les jeunes et les femmes à travers ses programmes par la haute intensité de main d’œuvre et de transfert monétaire », a dit Abdoulaye Wansan Bah.

Il est revenu aussi sur les activités mises en œuvre par le projet sur le terrain. « Ce projet a touché 69 mille 933 ménages bénéficiaires directs sur une cible initiale de 65 mille ménages prévus. Nous sommes parvenus à réaliser 331 micros projets sur 332 initialement prévus. Nous avons créé 51 mille 318 emplois temporaires.

Pour pérenniser ces actions auprès des bénéficiaires, le projet Filets Sociaux a initié une série de mesures d’accompagnement en faveur des ménages bénéficiaires à travers des thématiques liées au changement de comportement, des thématiques liées aux attitudes, à la vie quotidienne », a-t-il souligné.

De son côté, le ministre de la Jeunesse et de l’emploi des Jeunes, s’est réjoui de la tenue de cette rencontre. Mouctar Diallo estime que l’organisation d’une telle activité de partage d’informations et d’échange est cruciale pour une bonne gouvernance du projet. Il en a profité pour réitérer la détermination du gouvernement auquel il est membre, à se battre contre la pauvreté en Guinée.

« La pauvreté est intimement liée à l’impossibilité d’accès aux ressources telles que la terre, la formation professionnelle, le savoir, les capitaux et les relations sociales. Sans ces ressources, il est évident que l’accès de la population aux institutions, au marché de l’emploi sera limité. Le gouvernement guinéen est résolument engagé à relever ce défi pour une Guinée meilleure », a assuré le ministre.

Au terme de ces trois jours de travaux, les participants devraient être largement informés et sensibilisés sur les acquis du projet, et des mesures de valorisation de ces acquis devraient identifiées de manière participative.

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guinneematin.com

Tél. : 623 78 43 73

Facebook Comments

Guineematin