Un malade mental a tué sa sœur de lait ce mardi, 09 août 2018, dans la commune urbaine de Kindia. Thierno Hamidou Diallo a administré de violents coups de pilon à la dame, écrasant sa tête. Il a été arrêté par les services de sécurité, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Kindia.

La nouvelle a vite fait le tour du quartier Fissa Ecole dans la commune urbaine de Kindia et attristé plus d’un. Thierno Hamidou Diallo qui traîne une démence depuis une vingtaine d’années, a mis fin à la vie de sa sœur Hawa Sow qui s’occupait de lui. Le fou s’en est pris d’abord à sa mère qu’il a commencé à battre. Sa sœur est venue intervenir et il s’est retourné contre elle, l’assénant des coups de pilon jusqu’à écraser sa tête.

Seydouba Camara

« Le meurtre s’est produit dans le secteur Farkabé. Il s’agit d’un fou qui était longtemps gardé par sa famille, notamment sa sœur, le mari de cette dernière et sa mère. Ce matin, il était dans le local où il est logé. Sa sœur était en train de préparer le riz pour le petit-déjeuner. Sa maman étant à côté de lui, le fou s’est rebellé contre sa maman et il a commencé à la frapper. La sœur est venue intervenir et il l’a poursuivie aussi en prenant un pilon avec lequel il l’a battue comme un animal. Finalement, elle a succombé, la tête complètement écrasée. Je demande à tout citoyen qui a un malade mental, de l’envoyer au cabanot », a expliqué Seydouba Camara, chef de quartier adjoint de Fissa école.

Hassimiou Barry

Selon Hassimiou Barry, le mari de la victime et tuteur du meurtrier, Hamidou Diallo est malade depuis plus de 20 ans. Il a été admis par deux fois au cabanot où il a passé un an de traitement avant de rentrer à la maison. Sa famille croyait qu’il était sur le point de se rétablir parce qu’il était devenu très calme jusqu’à ce mardi matin. Peu après le meurtre, le procureur de Kindia, en compagnie d’officiers de police judiciaire et un médecin, s’est rendu sur les lieux pour faire le constat. Et, après ce travail, Mamadou Dian Bora Diallo a tenu à apporter des précisions sur cette affaire.

« Je tiens à préciser que c’est ne pas un assassinat, car l’auteur n’a pas sa raison. Pour éviter toute confusion, tout malentendu, j’ai décidé moi-même d’aller en personne sur les lieux, accompagné de mes officiers de police judiciaire et un médecin de l’hôpital.Après que le médecin ait fait le constat, j’ai donné des instructions pour que le corps soit remis à la famille. Ensuite, j’ai demandé aux services de la gendarmerie de conduire le nommé Thierno Hamidou Diallo dans leurs locaux et j’ai invité son beau-frère qui était le tuteur du dément pour qu’ensemble l’on puisse l’informer des dispositions de la loi », a indiqué le procureur.

Au moment où nous mettions cet article en ligne, la famille de Hawa Sow était en train de prendre des dispositions pour l’inhumer. Son jeune frère et meurtrier, lui, se trouve dans les mains de la gendarmerie.

De Kindia, Amadou Bailo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin