La circulation est toujours perturbée ce lundi sur l’axe Cosa-Bambeto-Hamdallaye. Des jeunes gens brûlent des pneus et s’en prennent aux motards suite à l’appel à la journée ville morte de l’opposition républicaine, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Un épais nuage de fumée monte vers le ciel au marché de Koloma, dans la commune de Ratoma. Après avoir réussi à chasser les automobilistes des lieux, désormais c’est aux motards que les jeunes s’en prennent.

Interrogé sur place, un d’entre eux à dit à notre reporter que les motards « ne sont pas au dessus de la loi. Ces jeunes motards sont nos petits. Ils vivent dans le quartier avec nous. Donc, quand on dit ville morte, ils qu’à garer leurs engins. C’est pourquoi on leur a interdit de circuler » , lance le jeune qui se fait appeler barabara.

Ces jeunes régent désormais en maîtres absolus des lieux. Des altercation éclatent souvent entre eux et les plus téméraires des taximotards qui ne veulent pas obéir à cette injonction.

La journée ville morte appelée par l’opposition républicaine vise à protester contre  » le détournement des voix des électeurs » au scrutin local du 04 février dernier, arguent les opposants.

À suivre !

Alpha Mamadou Diallo depuis Koloma marché pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin