Face à la dégradation de la voirie urbaine de Labé accentuée par l’absence de l’Etat dans ce domaine, les jeunes du quartier Daka, relevant de la commune urbaine se voient aujourd’hui contraints de faire de l’entretien routier avec des moyens de bord rudimentaires pour boucher des points noirs qui perturbent la circulation dans la zone en vue de soulager les usagers, a constaté un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Comme on vous l’annonçait dans l’une de nos précédentes éditions, il est actuellement très difficile de circuler dans la commune urbaine de Labé, en raison du mauvais état des routes. Plusieurs secteurs et quartiers sont aujourd’hui inaccessibles même pour à motos.

Puisqu’on signal fort ne vient encore des autorités compétentes, les citoyens font désormais recours à des investissements humains avec l’appui des bras valides de leurs quartiers en vue d’apporter des solutions provisoires pour combler les lacunes du réseau routier.

C’est le cas du secteur Maléah où avec l’appui de certains camionneurs, les jeunes du quartier regroupés au sein de l’association Jeunes Solidaires pour le Développement de Daka utilisent des moyens de bord rudimentaires pour aider les citoyens à continuer leurs chemins sans difficultés majeures aux niveaux de certains points noirs de cette nationale qui mène dans la préfecture de Mali en passant par Tountouroun.

Votre quotidien en ligne Guineematin.com vous invite à suivre ce reportage vidéo réalisé à Labé par un de ses correspondants dans la zone.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

Facebook Comments

Guineematin