Deux présumés voleurs se sont évadés du commissariat central de police de Labé dans la nuit du dimanche à ce lundi, 10 septembre 2018. Les deux jeunes qui étaient en garde à vue, ont agressé et blessé l’agent chargé de les surveiller avant de s’en fuir, a appris un correspondant de Guineematin.com à Labé.

Selon le colonel Siba Kolié, commissaire central de la police de Labé, les deux jeunes accusés de vol, ont profité de l’inattention de l’agent qui était de garde cette nuit pour s’évader. Mais ils ont d’abord attaqué et blessé le policier avant de sortir des locaux du commissariat.

« C’est un présumé voleur dont on ignore le nom qui a été mis aux arrêts la semaine dernière à Dalein. Déféré à la prison civile de Labé, ce dernier a dénoncé un de ses amis d’être complice dans cette affaire de vol d’argent estimé à 800 000 GNF. C’est ainsi les services de sécurité sont allés cueillir ce jeune pour le mettre en garde à vue dans les locaux du commissariat central de Labé.

Un autre présumé voleur de téléphone portable a été déposé sur les lieux. C’est ainsi que ces deux présumés voleurs, réunis dans une même salle, ont profité de l’inattention de l’agent de police qui était en train de suivre la télévision pour prendre la poudre d’escampette. Ils s’en sont pris d’abord à l’agent, le blessant même au niveau du genou avant de s’en fuir. C’est pourquoi, les deux fugitifs sont recherchés et poursuivis pour coups et blessures sur un de nos agents », explique l’officier de police.

Colonel Siba Kolié

Le commissaire précise tout de même que cette évasion « n’est pas tellement importante » puisque, selon lui, il ne s’agit pas de bandits de grand chemin. Il en profite cependant pour évoquer le problème de violon auquel fait face le commissariat central de police de Labé : « Le violon du commissariat central n’est pas garanti.

On a fait des écrits adressés à l’équipe de la préfecture sortante et au tribunal de première instance de Labé. Et tout récemment, on a renouvelé cette correspondante qu’on a adressée aux nouvelles autorités préfectorales, dirigée par le préfet, Elhadj Safioulaye Bah. Mais avant qu’on ne bénéficie du soutien, on a pris des dispositions à notre niveau pour qu’il n’y ait pas d’évasions dans nos locaux », soutient l’officier le colonel Siba Kolié.

Pour l’instant, les deux jeunes qui se sont évadés restent introuvables.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin