Au lendemain de la journée ville morte appelée hier lundi, 14 mai 2018 par l’opposition républicaine, l’heure est encore au bilan de cette manifestation. Et si l’opposition tire un bilan satisfaisant de ce mouvement de protestation, ce n’est pas l’avis de Lansana Komara. Le responsable du RPG Arc-en-ciel, interrogé par Guineematin.com, estime que cet appel de l’opposition a été un échec total.

Dans les rangs de l’opposition républicaine, on se félicite du déroulement de la journée ville morte d’hier lundi, 14 mai 2018 à Conakry, Dubréka, Manèyah et Kindia. Les opposants estiment que leur appel a été bien entendu par les citoyens. Mais le constat est tout autre chez Lansana Komara, secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel. Ce dernier trouve que ce mouvement de protestation a été un échec total.

« Je crois que tous les observateurs ont suivi le déroulement de cette journée dite ville morte, c’est un échec cuisant pour l’opposition. Ce qui prouve que vraiment le peuple en a marre. Je crois que les opposants feraient mieux de changer de posture pour privilégier la concertation, pour privilégier la négociation », a déclaré au micro de Guineematin.com, le responsable du RPG Arc-en-ciel.

Il dément la version des opposants selon laquelle, les négociations engagées au sein du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016 n’ont pas connu d’avancées. Raison invoquée par l’opposition pour se retirer des travaux de ce comité pour reprendre les manifestations de rue afin d’exiger la restitution des suffrages annulées par les présidents des CACV lors des élections locales du 04 février 2018.

« C’est une contre vérité, l’opposition a son agenda, un agenda caché. Sinon, à dire que les négociations n’avancent pas, ça c’est une contre vérité. Les négociations avancent très bien, la preuve, c’est que nous étions déjà sur le point de finaliser les négociations, et d’un coup ils nous disent qu’ils n’ont pas le mandat. Donc, c’est ce que nous n’avons pas compris, sinon, on était très avancé. Vous pouvez prendre à témoin la communauté internationale qui était autour de la table avec nous.

Ils ont promis fermement devant ceux-ci, qu’ils abandonnent leur histoire de PV et autre pour qu’on se retrouve autour de la table pour négocier la mise en place des organes exécutifs des communes. Maintenant, ils reviennent dire qu’ils ne veulent pas discuter de ça, mais qu’ils veulent plutôt qu’on leur restitue les voix qui leur auraient été volées dans les quartiers. On ne comprend pas, on revient toujours à la case départ », a indiqué le responsable du parti au pouvoir.

Néanmoins, Lansana Komara précise que le RPG Arc-en-ciel reste ouvert aux négociations avec l’opposition pour trouver des solutions allant dans l’intérêt de la Guinée et de tous les guinéens. Solutions qui excluent toutefois, la restitution des voix que l’opposition dit avoir été volées.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Guineematin