Le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, en collaboration avec le projet de l’éducation à la base de la GIZ, a organisé hier, vendredi 13 Octobre 2017, la cérémonie du lancement de la journée mondiale du lavage des mains. Cette cérémonie, tenue à l’Ecole Normale des Instituteurs de Kindia (ENI), a tourné autour du thème « nos mains, notre avenir », a constaté le correspondant local de Guineematin.com qui était sur place.

Cette cérémonie de lancement  a regroupé l’ensemble des acteurs de l’éducation nationale en Guinée autour de la nouvelle approche qui vise à promouvoir l’amélioration de la santé des enfants à travers l’introduction des habitudes d’hygiène dans les établissements scolaires. Et, c’est le ministre Ibrahima Kalil Konaté qui a présidé la cérémonie, en compagnie des autorités administratives de Kindia.

Le lavage collectif est un programme inédit qui est sa première expérimentation dans l’Afrique francophone. L’Allemagne a donc accepté  que la Guinée soit le point focal du lancement de ce programme qui a comme approche « fit  for school » qui signifie « être apte pour l’école », a-t-on expliqué.

Selon le ministre Ibrahima Kalil Konaté, les nombreux décès d’enfants sont causés par des maladies diarrhéiques. C’est pourquoi, il a vivement encouragé cette initiative : « le lavage régulier des mains avec du savon permet de rendre les enfants plus sains, mais aussi de les garder à l’école. Les écoles sont les lieux idéals pour apprendre les meilleures habitudes. C’est pourquoi, le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, en collaboration avec la GIZ, a décidé de mettre en œuvre l’approche ‘’fit for school’’  qui vise à garder nos enfants en bonne santé, pour leur permettre de bénéficier pleinement d’une éducation de qualité », a expliqué Ibrahima Kalil Konaté.

De son côté, son Excellence Matthias Veltin, ambassadeur d’Allemagne en Guinée, a rappelé que « la promotion du comportement sain dans les milieux éducatifs permet aux enfants de tirer au maximum leur  éducation et de leur santé quelque soit leur origine socioculturelle. L’approche ‘’fit for school’’ a un caractère participatif, elle privilégie la gestion par les écoles et assure l’implication des communautés afin de garantir sa pérennité. C’est une approche qui est partie sur ce qui existe déjà sur place, dont l’objectif est de susciter un changement  positif de mentalité et de comportement  vis-à-vis de l’hygiène à l’école et par des faits d’entrainement dans la communauté ».

A rappeler que cette cérémonie de lancement a enregistré la production d’une scénette par les élèves de l’école primaire de Manquepas sur la sensibilisation par rapport au lavage des mains à l’école. Egalement, un film a été projeté sur l’approche’’ fit for school’it’.

A la fin de la cérémonie, il a été fait un plaidoyer visant à poursuivre le plan de construction et de rénovation des forages ou des puits  améliorés, des latrines et de leur assainissement avec l’accompagnement des communautés, des partenaires techniques et  financiers.

De Kindia Mamadouba Sylla pour Guineemati.com

Tel : 623 78 43 73