Alors que plusieurs ponts ont cédé récemment à l’intérieur du pays, celui de Laabha dans la préfecture de Tougué se trouve aussi dans un état très défectueux. Et cette situation inquiète aujourd’hui le préfet de Tougué, Elhadj Abdourahmane Baldé, qui tire la sonnette d’alarme pour éviter que la préfecture ne soit isolée.

Situé à 55 kilomètres environ de la préfecture de Tougué, le pont de Laabha dans la sous-préfecture de Tangaly, se trouve aujourd’hui dans un état de dégradation tellement avancé que beaucoup redoutent qu’il ne cède dans les semaines ou mois à venir. Parmi eux, le préfet de Tougué, Elhadj Abdourahmane Baldé, qui attire l’attention des autorités du pays sur cette situation : « Le pont qui sépare la préfecture de Tougué à celle de Labé est actuellement dans un état très défectueux.

Aujourd’hui, l’inquiétude est grande à notre niveau au regard de l’état de ce pont qui présente assez de fissures. L’ouvrage de franchissement qui se trouve entre Tangaly (Tougué) et Dionfo (Labé), date du temps colonial, il est vieux de plus de 80 ans. Non seulement ce pont est très étroit, mais aussi il y a de gros porteurs qui passent souvent dessus, les risques sont palpables », alerte le premier responsable de la préfecture de Tougué.

Il ajoute que si ce pont cède, les conséquences seront désastreuses surtout pour la préfecture de Tougué. Car, celle-ci sera coupée de la ville de Labé qui est sa principale source de ravitaillement de produits de toutes sortes. « Et pour rallier d’autres préfectures ou la capitale, nous n’avons aucune issue si ce n’est de contourner par Dalaba, ce qui nous fatiguera énormément », indique Elhadj Abdourahmane Baldé.

Pour éviter donc d’en arriver là, le préfet de Tougué souhaite que les autorités au plus haut niveau prêtent attention sur cette situation : « J’attire l’attention de l’autorité nationale, le ministère des travaux publics ainsi que les personnes de bonne volonté pour ne pas que ce pont cède. Aux conducteurs de gros porteurs, je leur dis de faire beaucoup attention à ce niveau », a-t-il lancé.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin