La première session ordinaire du Conseil Administratif Préfectoral (CAP) de Lola s’est ténue ce vendredi 23 mars 2018 dans la salle de conférence de la préfecture. Plus d’une cinquantaine de participants ont pris à la cérémonie. A l’issue des travaux, le conseil a adopté le budget de 715 millions 250 mille 200 francs guinéens pour l’année 2018, a appris sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

D’entrée de jeu, le préfet Saa Youla Tolno a vivement remercié les autorités de leur présence avant d’expliquer les différentes étapes du déroulement de la séance.

Ensuite, Abou Condé de la section budget a commencé par la présentation de celui de l’année dernière, qui se chiffrait à 650 millions 720 mille 350 francs guinéens. Ce budget, précise-t-il, a été exécuté à hauteur de 82,42 %. Monsieur Abou Condé a cependant déploré le manque de fonds dans certaines prévisions faites, notamment celle de la subvention de l’Etat et les taxes sur les armes et réjouissances qui n’ont rien donné.

Au cours de cette séance, les services de l’environnement et des impôts ont été félicités dans leur recouvrement. Sur une prévision de 228 millions de FG, l’environnement a réalisé 171 millions de plus que l’objectif fixé. Même constat pour les impôts : sur une prévision de 31 millions de FG, le service a fait un plus de 60 millions de FG.

Cette hausse constatée pour ces deux services a amené le Conseil Administratif Préfectoral de Lola à un remaniement de son budget de cette année 2018 à 715 millions 250 milles 200 francs.

Dans ce nouveau budget, la recette sur les taxes fiscales se chiffre à 91 millions 500 mille francs guinéens et celles des non fiscales à 499 millions 550 milles 200 francs guinéens.

Pour les ressources externes, les montants s’élèvent à 110 millions de FG et celles des entreprises à 700.000 francs.

Pour les dépenses, elles sont de 286 millions 100 milles 080 francs guinéens et le montant aux investissements s’élève à 429 millions 150 milles 120 francs.

Au terme de cette présentation, le directeur de la douane, le Colonel Keita Kandemady a déploré le budget qui s’avère très faible. Il a invité les autorités à redoubler d’efforts pour mobiliser ce montant de 715 millions de francs guinéens qui s’emble être minime pour la préfecture. C’est après de fructueux débats que le budget prévisionnel de 2018 a été adopté à l’unanimité par les participants.

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin